Actu

DS 7 Crossback (2020) : style, technologies, moteurs, essais… tout sur le SUV premium !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Lancé en 2017, le DS 7 Crossback est le tout premier SUV DS à ne pas être réservé à la Chine. Et pour un premier essai, c’est un coup de maître pour la marque premium de PSA.
Un SUV haut de gamme populaireEn effet, en l’espace de trois ans, le modèle s’est largement imposé dans le paysage automobile hexagonal. Avec 8.180 immatriculations enregistrées entre janvier et septembre 2020, il s’est imposé aujourd’hui comme le SUV haut de gamme le plus vendu sur le marché français, toutes catégories confondues, loin devant les BMW X1 (6.715 immatriculations), Volvo XC40 (5.841) et autres Audi Q3 (4.028).
Style affirmé et statutaireBasé sur la même plate-forme que le Citroën C4 Picasso et les Peugeot 3008 et 5008, le SUV de 4,57 m de long doit une partie de son succès à son style affirmé et statutaire. Grâce notamment à ses larges épaules, à sa grille de calandre à effet "diamant" et à ses nouveaux feux "DS Active LED Vision", le DS 7 Crossback affiche un look qui lui est propre et qui lui permet de se distinguer de la concurrence.
Le luxe à la française s’invite à bordA l’intérieur, il assume aussi ses ambitions dans le premium grâce au savoir-faire de DS en matière de luxe. La marque parle ici de "luxe à la française" dans les secteurs de la mode, de la bagagerie, ou encore de l’horlogerie. A bord du SUV, on retrouve ainsi des matériaux de qualité (bois, cuir, Alcantara…), des sièges bracelet, quelques accessoires habillés d’une finition en clou de Paris ou encore une montre rétractable de la maison B.R.M au sommet de la planche de bord. Sans oublier une offre de personnalisation étendue avec de nombreuses finitions intérieures : Bastille, Rivoli, Opéra et Performance Line.
TechnophileLe chic est complété par une débauche de technologies avec notamment au menu : un combiné d’instrumentation paramétrable et un système d’info-divertissement affichés sur des écrans de 12 pouces, un système de conduite semi-autonome, une inédite suspension (DS Active Scan Suspension) et un dispositif de vision nocture ("DS Night Vision").
Essence, diesel et hybride rechargeableSous les capots, DS propose des motorisations essence (PureTech 130, 180 et 225 ch) et diesel (BlueHDI 130 et 180 ch) traditionnelles mais également des versions hybrides rechargeables (E-Tense 225 ch et E-Tense 4×4 300 ch). Une nouvelle boîte de vitesses automatique à huit rapports EAT8 est également proposée selon les versions.
Retrouvez en vidéo l’essai du DS 7 Crossback dans sa version 1.5L BlueHDI 130 et dans sa variante essence de 225 ch. Découvrez tous les essais du DS 7 Crossback.
Chic ou sport ?Enfin, du côté des équipements, la gamme destinée au grand public se divise en deux parties : la ligne dite Chic (finitions Chic, So Chic et Grand Chic) et la ligne plus "sportive" dite Performance Line (Performance Line, donc, et Performance Line +).
L’entrée de gamme "Chic" propose de série des jantes alliage 17 pouces, une climatisation automatique, un détecteur de fatigue, un régulateur-limiteur de vitesse, l’aide au démarrage en côte, un écran tactile 8 pouces, l’alerte de franchissement de ligne, le freinage d’urgence autonome et la reconnaissance des panneaux de signalisation.
Quels prix pour le DS 7 Crossback ?Les prix s’échelonnent de 35.300€ (PureTech 130 BVA "Chic") à 62.100€ (E-Tense 4×4 300 BVA "Grand Chic"). Voire 67.300€ pour la nouvelle série limitée "Louvre" (E-Tense 4×4 300 BVA)
Lire aussi

DS 7 Crossback (2017) : face au Peugeot 3008

DS 7 Crossback (2020) : un SUV looké © DS

DS 7 Crossback (2020) : essence, diesel et hybride rechargeable © DS

DS 7 Crossback (2020) : à quels prix ? © DS

DS 7 Crossback (2020) : que vaut le SUV ? © DS

DS 7 Crossback (2020) : un SUV 2.0 © DS

Newsletter