Essais

Essai vidéo – Audi Q5 (2020) : un sursaut d’orgueil

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

En bref 

SUV familial premium

A partir de 49 150 €

Commercialisation : à partir de novembre 2021

 

Les modèles changent mais l’histoire se répète. Audi brille lorsqu’il s’agit de défricher un nouveau marché et s’éteint au moment de confirmer face à la concurrence. Ce fut le cas avec l’Audi A3, longtemps maître du segment des compactes et désormais distancée par ses rivales, ça l’est une nouvelle fois avec le Q5. En effet, Audi a été l’un des premiers à investir le marché des SUV premium, dès 2008. Son modèle a été un best-seller dans le monde mais aussi en France, s’écoulant à 43 500 exemplaires sur 9 années de carrière. Son remplaçant, apparu en 2017, n’a pas connu le même succès. Trop conservateur, le Q5 stagne dans l’ombre de ses rivaux, les BMW X3, Volvo XC60 et surtout du Mercedes GLC qui rafle tout sur son passage. Quand Audi vend 63 000 exemplaires en Europe sur l’année 2019, Mercedes écoule 109 000 unités sur la même période.








La marque aux anneaux est cependant décidée à ne pas laisser tomber aussi facilement son poulain et lui offre un restylage. Et, une fois n’est pas coutume, les évolutions, autant esthétiques que technologiques, sont plutôt conséquentes. Audi enfoncera même le clou d’ici quelques mois avec une toute nouvelle déclinaison coupé, le Q5 Sportback, qui devrait venir garnir le carnet de commandes aux côtés du SQ5, la version sportive, et d’une motorisation hybride rechargeable attendue pour 2021.

Une calandre "singleframe" légèrement redessinée.
Une calandre “singleframe” légèrement redessinée.


Le Q5 inaugure des feux arrière OLED avec clignotants à défilement.
Le Q5 inaugure des feux arrière OLED avec clignotants à défilement.



Généralement conservateur en matière de design, Audi donne un sacré coup de jeune à son modèle. Cela commence dès la face avant avec une calandre Singleframe amincie aux grilles inédites qui se sépare dorénavant du capot et des optiques. Des optiques redessinées pour l’occasion et désormais équipées de clignotants à défilement. Même punition pour les feux arrière. Ces derniers inaugurent en plus la technologie OLED à l’éclairage intelligent (cf page équipement). Par exemple, à l’arrêt au feu rouge, si un autre usager de la route en approche est détecté à moins de deux mètres, l’éclairage se fera plus intense. De plus, ils offrent la possibilité de personnaliser la séquence lumineuse au verrouillage et au déverrouillage de la voiture. Il en existe trois à configurer à la remise des clés en concession. Ces feux sont désormais reliés par une barrette en plastique inédite.L’ensemble est réussi et donne un sérieux coup de fouet à l’apparence du Q5.

Le dessin de la planche de bord est très classique mais les matériaux sont soignés. Seul le système multimédia évolue l'occasion du restylage.
Le dessin de la planche de bord est très classique mais les matériaux sont soignés. Seul le système multimédia évolue l’occasion du restylage.


À l’intérieur, les changements sont plus discrets et passent avant tout par l’intégration du nouveau système multimédia MIB3 dont la puissance a été multipliée par dix ! L’écran 10,1’’ devient tactile multipoint, ce qui signe la disparition de la peu pratique commande rotative qui était située sur la console centrale. Un rangement trône désormais en lieu et place. L’interface a également été revue pour s’harmoniser avec les autres modèles du groupe Volkswagen et une nouvelle fonctionnalité fait son apparition parmi la vaste liste des services connectés. Il s’agit du “car-to-x”, un système qui fait communiquer les véhicules et les infrastructures de la ville entre eux. Par exemple, cela permet de savoir à quelle vitesse rouler pour passer au feu vert dans certaines villes dotées de ce système de communication ou encore d’être prévenu en cas d’accident. Pour le moment très peu de villes et de véhicules en sont équipés, ce qui limite l’intérêt.

Deux adultes voyageront dans de bonnes conditions aux places arrière.
Deux adultes voyageront dans de bonnes conditions aux places arrière.


Avec 550 litres de base, le volume de coffre est dans la moyenne du marché.
Avec 550 litres de base, le volume de coffre est dans la moyenne du marché.



Les matériaux sont soignés et renvoient une belle impression de qualité malgré un dessin de planche de bord très classique comparé à la concurrence.À l’heure d’accueillir la famille le SUV d’Audi n’est pas le meilleur du marché mais il tient toujours la corde en offrant notamment un espace correct aux places arrière pour deux adultes et un volume de coffre de 550 litres qu’il est possible de faire grimper à 620 litres grâce à la présence d’une banquette coulissante. Il est également possible de rabattre cette dernière depuis le coffre pour libérer un volume total de 1 550 litres.

Caradisiac

Source link

Newsletter