Essais

Renault Talisman Estate restylée 2021 : baroud d’honneur

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

En bref

À partir de 38 500 €

1,3 TCe 160 ou 2.0 Blue dCi 160 et 190 ch

Le modèle ne sera pas renouvelé

Voilà bien longtemps que la plupart des grandes berlines n’ont plus la cote, désertées au profit des SUV excepté quelques rares irréductibles les choisissant comme voiture de fonction ou taxi, et c’est encore plus vrai quand elles sont françaises. Certes, la dernière Peugeot 508 connaît un succès respectable mais elle fait figure d’exception avec une évolution du concept grâce à son style affirmé de coupé 4 portes à l’intérieur comme à l’extérieur, et offrant désormais une offre de motorisations hybrides rechargeables. La Renault Talisman, elle, continue de respecter à la lettre les codes de l’ancien monde : une silhouette aux trois volumes marqués et des moteurs exclusivement essence ou diesel. Et elle en subit désormais les conséquences en s’écoulant trois fois moins que sa rivale sochalienne l’année dernière dans l’Hexagone.








Bien plus pratique 

que la berline

Il y a cependant une solution pour rendre cette Talisman plus pratique, c’est de la choisir, comme un acheteur sur deux, dans sa version break Estate au style bien moins ringard que celui de la berline. Et surtout, contrairement à cette dernière, elle est dotée d’un hayon très pratique permettant de profiter de façon bien plus confortable de l’important volume de coffre de 608 litres. Mais ça n’est pas son seul avantage puisque la ligne de toit moins fuyante offre aussi plus de trois centimètres supplémentaires à la tête à l’arrière. Cela ne paraît pas grand-chose, mais chaque centimètre compte si vous faites plus d’1,80 m et c’est plus en rapport avec le généreux espace aux genoux.

Essai - Renault Talisman Estate restylée 2021 : baroud d'honneur

Essai - Renault Talisman Estate restylée 2021 : baroud d'honneur


La Talisman Estate offre un peu plus de garde au toit à l’arrière et surtout un coffre plus accessible grâce au hayon.

 Des retouches extérieures

bien discrètes

En fin d’année dernière, Renault a offert à la Talisman un restylage pour l’emmener jusqu’à la fin de sa carrière. C’est très discret, probablement pour ne pas effrayer la clientèle forcément conservatrice si elle est restée fidèle, et se résume à des lamelles de calandre revues ainsi qu’à l’ajout de joncs chromés dans la partie inférieure du bouclier avant et sur les feux arrière.

Essai - Renault Talisman Estate restylée 2021 : baroud d'honneur

Essai - Renault Talisman Estate restylée 2021 : baroud d'honneur


A l’extérieur, le restylage se remarque avant tout par l’ajout d’un jonc chromé au niveau du bouclier avant et des feux arrière.

 Une planche de bord

modernisée

Par contre, la planche de bord a été entièrement repensée pour intégrer des équipements plus modernes car il était difficilement acceptable que la dernière Clio soit plus fournie dans le domaine que le fer de lance de Renault. On retrouve donc au milieu une tablette multimédia de 9 pouces hébergeant le dernier système Easy Link, avec Android Auto et Apple CarPlay, une instrumentation numérique allant jusqu’à 10 pouces et même un chargeur de smartphone par induction. Les aides à la conduite ne sont pas oubliées non plus, avec un système de conduite semi-autonome et l’alerte d’angles morts. Seul absent notable : la caméra 360 degrés, ce qui est dommage pour une si grande voiture et dont bénéficie notamment sa petite sœur polyvalente.

La planche de bord a été revue pour intégrer une instrumentation numérique et un nouvel écran pour le système multimédia.
La planche de bord a été revue pour intégrer une instrumentation numérique et un nouvel écran pour le système multimédia.


Aucune électrification

au programme

Sous le capot, que du classique donc : un 1,3 TCE de 160 ch et un 2.0 Blue dCi de 160 ou 190 ch, associés à une boîte de vitesses double embrayage à sept rapports pour l’essence et à six pour les diesels. Pas d’hybride rechargeable, ni d’hybride et même pas de micro-hybrides, mais le montant des malus reste tout de même plutôt raisonnable pour une telle voiture, allant de 100 à 1 629 €. Et puisqu’on en est à parler finances, les tarifs étaient restés stables après le restylage en fin d’année dernière mais le prix d’appel a depuis rapidement augmenté, démarrant à 38 500 € contre 37 000 € quelques semaines auparavant. Tout porte à croire cependant que l’on doit pouvoir obtenir des rabais conséquents en concessions.

La teinte de notre modèle d'essai, le Rouge Millésime, lui va particulièrement bien.
La teinte de notre modèle d’essai, le Rouge Millésime, lui va particulièrement bien.


Caradisiac

Source link

Newsletter