Essais

Essai vidéo – Toyota Highlander (2021) : familles nombreuses, familles heureuses

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

En bref

Grand SUV 7 places

Motorisation hybride

Version unique de 62 500 €

Pour qui aime conduire, la perspective d’un engin familial à motorisation hybride, pesant plus de deux tonnes et frôlant les 5 m de long n’a rien de réjouissant. Car c’est bien la formule du nouveau Toyota Highlander, qui accueille en outre 7 passagers. Ne remplaçant rien dans la gamme du constructeur japonais, il s’installe au-dessus du Rav4, mais contrairement à ce dernier, il ne peut recevoir de batteries rechargeables sur secteur. Officiellement, cela permet de contenir la consommation de carburant en toutes circonstances, et notamment sur longs trajets, ce type d’hybridation n’imposant pas l’emport d’accumulateurs importants, donc lourds. Un voyageur donc, fabriqué aux Etats-Unis, où il trouve son principal marché : on comprend mieux sa vocation. Il y est d’ailleurs proposé depuis 2000, et celui qui arrive chez nous en représente la 4e génération.








On peut ne pas être fan du look du Highlander, compilation de détails stylistiques vus et revus, mais comme il doit être accepté sur tous les continents, on comprend ce choix consensualiste. Même constat dans l’habitacle, sans cachet particulier mais bien fabriqué. Les places centrales se révèlent fort agréables, puisque la banquette coulisse, profite de dossiers inclinables et même d’un chauffage. On trouve même une buse de climatisation dont on peut régler la température.

Essai vidéo – Toyota Highlander (2021) : familles nombreuses, familles heureuses

À l’avant, on découvre un tableau de bord bien agencé, comprenant derrière le volant un combiné d’instruments à affichage mixte digital/analogique, pas très hi-tech mais fort lisible et c’est bien là le principal. Il se complète d’une visualisation tête haute. Au centre, l’écran tactile multifonction se révèle agréable à utiliser et complet puisqu’il affiche le GPS, le fonctionnement du système hybride, voire les commandes de clim. Un choix d’ailleurs redondant, car la réfrigération s’actionne également via de vraies touches, juste en dessous. On trouve des rangements un peu partout, tablettes sur le tableau de bord, grande boîte entre les sièges, trappe sous le volant, bacs de portière spacieux… Notons aussi les trois prises USB en façade, mais seule celle de gauche autorise l’accès aux fonctions Carplay/Android Auto, qui d’ailleurs nécessitent un raccordement physique du smartphone, contrairement à ce qui est proposé chez Volkswagen par exemple.

Les sièges en cuir, chauffants et réfrigérés, profitent de réglages électriques, mais on peut malheureusement agir sur l’inclinaison de l’assise, trop plate. Ce sera corrigé en cours d’année nous a-t-on dit chez Toyota.

Essai vidéo – Toyota Highlander (2021) : familles nombreuses, familles heureuses

Essai vidéo – Toyota Highlander (2021) : familles nombreuses, familles heureuses


Les passagers ne manqueront pas de place que ce soit au 2e ou 3e rang.

Frôlant les 5 m de long, le Toyota accueille dignement 7 passagers (et 348 litres de bagages), et, toutes banquettes rabattues, 1 909 l de chargement. Un vrai déménageur ! Sur la troisième rangée de sièges, on sera à l’étroit si on mesure plus d’1,60 m, mais il y a pire ailleurs, surtout qu’ici, les passagers disposent d’aérateurs de porte-gobelets (quasi obligatoires aux USA). Les sièges se rabattent assez aisément (on aurait tout de même aimé une assistance) et forment une surface plate d’une longueur impressionnante. Sous le plancher du coffre se niche un tendelet cache bagage qu’on installera si on choisit de rouler en configuration 5-places : bien vu !

Essai vidéo – Toyota Highlander (2021) : familles nombreuses, familles heureuses

Essai vidéo – Toyota Highlander (2021) : familles nombreuses, familles heureuses


Avec une contenance variant entre 398 et 1 909 litres, le coffre accueille facilement tous les bagages d’une famille.

Sachant cela, on se dit que l’appétit en sans-plomb annoncé s’avère très raisonnable : il n’est pas dit qu’il existe sur le marché un véhicule à la fois aussi spacieux et aussi frugal à ce prix. Du coup, toute la polémique concernant l’appétit des SUV semble bien stérile !

Caradisiac

Source link

Newsletter