Actu

huit voitures des années 50 reproduites à l’identique

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Zapping Autonews story Les tracteurs : au cœur de l’histoire de l’automobile – l’exposition en vidéo

À l’occasion du 70e anniversaire de la légendaire Type C, Jaguar va produire une nouvelle série limitée ultra-exclusive de huit véhicules, exactement comme ils l’ont été à l’époque. Ils seront fabriqués à la main dans l’usine Classic Works de la firme britannique, à Coventry. Cette série de Type C neuves constitue une nouvelle pierre à l’édifice de la série Continuation, qui compte déjà six Jaguar Type E lightweight, neuf Jaguar XKSS et pas moins de 25 Type D. Une véritable aubaine pour les nostalgiques d’une époque où la performance et la beauté primaient sur tout le reste, à condition d’avoir un solide compte en banque. Un événement spécial sera organisé en 2022 pour tous les nouveaux propriétaires des huit Jaguar Type C Continuation, à la réception des véhicules.

Un monstre sacré

Lancer le diaporama
Jaguar Type C Continuation | Les photos de la voiture de course refabriquée
+22

Credit Photo – Jaguar

Victorieuse aux 24H du Mans en 1951, la Jaguar Type C fut la première voiture de la marque à remporter l’épreuve d’endurance. Six autres victoires ont suivi pour Jaguar lors de la célèbre course française. La Type C fut produite à l’origine entre 1951 et 1953 à seulement 53 exemplaires, dont la majorité s’est vendue à des écuries de course privées (43 véhicules). La série Continuation, comptant huit reproductions à l’identique de la voiture de compétition, reprendra son style fluide inimitable et élégant, que l’on doit à Malcolm Sayer.

Reprenant les spécifications de l’époque, les nouvelles Jaguar Type C seront équipées de freins à disque, comme sur les véhicules à partir du millésime 1952. Ce système, révolutionnaire pour l’époque, avait été développé par Jaguar en collaboration avec Dunlop, et récompensé par une première victoire en course pour une voiture freinée par disques, au Grand Prix de Reims, avec Stirling Moss au volant. Le six cylindres en ligne 3.4 développant 220 ch et gavé par trois carburateurs Weber sera de la partie sur les modèles Continuation (une version avec moteur à deux carburateurs SE, 200 ch et freins tambours était vendue aux équipes privées à l’époque).

Grâce à la technique du reverse engineering et à la modélisation 3D, les techniciens de Jaguar retrouvent toutes les spécifications de l’époque mais des options de sécurité supplémentaires seront disponibles pour les clients, en accord avec les règles de la FIA. Les huit nouvelles Jaguar Type C seront éligibles pour les courses historiques et pourront rouler sur piste ou sur route fermée. Un configurateur a été spécialement développé par la marque pour les futurs clients de ces modèles d’exception.

[Autonews

Source link