Essais

Essai vidéo – Peugeot Rifter Long (2021) : les familles l’aiment déjà

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

 En bref

Version longue du Rifter

A partir de 24 700 €

5 ou 7 places

Si le Peugeot Rifter est le jumeau technique des Citroën Berlingo et Opel Combo, la ressemblance s’arrête à la conception car le ludospace de Peugeot a pris une voie différente. Il se démarque par un look typé SUV et un intérieur plus proche d’un véhicule particulier. On y retrouve par exemple, le i-cockpit composé d’un petit volant, d’une instrumentation haute et d’un écran tactile tourné vers le conducteur.








 

Ce pari, pris en 2018, semble payer puisque le Rifter pointe à la seconde place sur le marché des ludospaces en France, derrière le Citroën Berlingo. La marque au Lion se décline également en une version longue mesurant 35 cm de plus pour 1 000 € supplémentaires par rapport à la version standard. Ce Rifter XL peut en prime offrir 7 places, avec de vrais sièges à l’arrière, en cochant l’option à 700 €.

35 cm de plus pour ce Rifter long par rapport à la version classique.
35 cm de plus pour ce Rifter long par rapport à la version classique.


Pour allonger son Rifter, Peugeot a étiré l’empattement, ce qui améliore immédiatement l’espace aux jambes des passagers du deuxième rang. Mais ce n’est pas tout, le constructeur a aussi augmenté le porte-à-faux arrière afin de pouvoir loger deux sièges additionnels si l’option est cochée ou augmenter considérablement le volume de coffre. Ce dernier débute à 1 050 litres sous tablette en configuration 5 places, grimpe à 1 900 litres si l’on prend en compte l’espace au-dessus de la tablette et atteint les 4 m3 une fois tous les sièges rabattus. Vous n’aurez alors même plus besoin d’ôter la roue avant d’un vélo pour le charger à bord.

Les deux sièges supplémentaires sont facturés 700 €.
Les deux sièges supplémentaires sont facturés 700 €.


Le coffre offre un volume de 1 050 litres de base et jusqu'à 4 m3, tous sièges rabattus.
Le coffre offre un volume de 1 050 litres de base et jusqu’à 4 m3, tous sièges rabattus.



Le Rifter conserve son intérieur moderne calqué sur les autres modèles de la gamme “véhicules particuliers” de Peugeot, truffé de rangements et bien équipé, à l’image de cette finition haut de gamme GT Line facturée 32 500 €. En échange de ce prix élevé, vous aurez à disposition l’écran tactile de 8’’ doté de la navigation et des services CarPlay et Android Auto. Ce dernier est toujours d’une lenteur déconcertante à utiliser.

Le i-cockpit composé d'une instrumentation haute, d'un petit volant et d'une tablette tactile est l'un des points distinctifs du Rifter.
Le i-cockpit composé d’une instrumentation haute, d’un petit volant et d’une tablette tactile est l’un des points distinctifs du Rifter.


Il est accompagné d’un petit volant et d’une instrumentation analogique surélevée qui, cette fois-ci, n’est pas masquée par la jante du volant. En contrepartie, ce dernier offre une amplitude de réglage en hauteur réduite. L’accès et le démarrage mains libres, le régulateur de vitesse et toute la cosmétique SUV (barres de toit, calandre laquée, jantes de 17’’) sont également de la partie. L’habitacle du ludospace français est lumineux et haut de plafond, ce qui renforce immédiatement le sentiment d’espace. Et l’espace justement, le Rifter possède un don pour l’exploiter au maximum.

Cela commence par les deux portes latérales coulissantes très pratiques pour l’accès à bord et se poursuit par unne configuration à trois sièges arrière indépendants et escamotables dans le plancher. Les manipuler ne réclame aucune compétence particulière tant la modularité est bien pensée. Vendu de série en 5 places, le Rifter long peut accueillir, pour 700 € de plus, deux passagers supplémentaires grâce aux sièges additionnels placés dans le coffre. Ces derniers s’installent et se retirent avec une grande facilité.

Caradisiac

Source link

Newsletter