Actu

280 ch sous le capot

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Nous vous l’indiquions déjà en tout début d’année, mais les choses deviennent aujourd’hui bien concrètes. Hyundai s’apprête à lancer une version Sport de son SUV urbain, nommé pour l’occasion Kona N.

Vous avez donc sous les yeux les traits du nouveau SUV sportif de la marque coréenne. Et il faut avouer qu’il a de la gueule avec sa peinture spécifique soulignée de liserés rouges et noirs, qui met parfaitement en valeur son kit carrosserie : calandre à nids d’abeilles, ailes larges et jantes de grand diamètre (19 pouces), on remarque surtout la prise d’air faisant son apparition à la base du capot, pour refroidir la mécanique. L’arrière est quant à lui doté d’un becquet plutôt original ainsi d’un diffuseur et d’un système d’échappement à double canule. Il n’y a pas à dire, c’est très réussi.

Jusqu’à 290 ch

Sous le capot, pas de surprise. On savait déjà que ce Kona N embarquerait le quatre cylindres 2.0 litres turbo du Veloster N. La puissance n’avait pas encore été officialisée mais c’est désormais chose-faite. On parle de 280 ch et 392 Nm de couple, mais aussi d’un mode « N Grin Shift » autorisant une puissance de 290 ch. Reste à savoir si cette puissance sera délivrée ponctuellement, comme un boost, ou bien si on pourra en profiter constamment.

Toujours est-il qu’avec un tel moteur, le Kona N s’impose comme excellente alternative au Volkswagen T-Roc R (300 ch). Mode « Launch control » enclenché, il ne faut en effet que 5,5 secondes au Kona N pour abattre le 0 à 100 km/h.

Enfin, la dernière question est la plus importante. Elle concerne son importation en France. Est-ce que Hyundai va oser, dans un contexte aussi punitif que le nôtre ? La i20 N a réussi à se faufiler entre les mailles du malus, mais le Kona N devrait être bien plus pénalisé. On imagine un tarif débutant à 35.000 euros. Un malus le condamnerait sans aucun doute. Affaire à suivre.

Turbo

Source link

Newsletter