Actu

offrez-vous la première voiture du monde !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Zapping Autonews story L’oeil de l’expert : le meilleur du Kodo Design avec le Mazda MX-30

En janvier 1886, Karl Benz dépose un brevet pour un tricycle décrit comme “véhicule propulsé par un moteur à gaz”, avant de faire rouler cet engin étonnant pour la première fois en juillet de la même année. C’est ainsi que débute une longue histoire industrielle qui se poursuit encore aujourd’hui; celle de la firme Daimler-Benz, qui a donné naissance à la marque commerciale Mercedes-Benz. Alors que notre protagoniste était parvenu à créer un tricycle à moteur fonctionnel qui a rapidement attiré l’attention du monde entier, l’ingénieur Gottlieb Daimler avait fait de même de son côté, en installant un moteur à quatre temps sur un vélo. C’est ainsi que, si le tricycle de Benz est souvent considéré comme l’ancêtre commun de voitures à moteur thermique, le deux roues motorisé de Daimler peut quant à lui être vu comme l’ancêtre de la motocyclette. En 1926, la réunion des deux firmes fondées par ces deux esprits allemands brillants mènera à la création de Daimler-Benz AG.

Les balbutiements du moteur à explosion

Lancer le diaporama
Benz Patent-Motorwagen | Les photos de la fidèle réplique anglaise
+79

Benz Patent-MotorwagenCredit Photo – ©2021 Courtesy of RM Sotheby’s

Sur tous les continents, les tentatives visant à créer un véhicule capable de se passer de la traction animale passaient souvent par l’utilisation de moteurs à vapeur. Le tricycle de Benz fut de son côté le premier véhicule autoporté à s’en remettre à l’utilisation d’un moteur à explosion, convainquant malgré des caractéristiques évidemment très limitées au départ. Le premier prototype de la Patent-Motorwagen (littéralement “la voiture du brevet”) disposait ainsi d’un moteur monocylindre de 954 cm3 positionné horizontalement entre les deux grandes roues arrière et développant 0,55 kW soit 0,75 ch. Une puissance tout juste suffisante pour déplacer le véhicule avec un ou deux occupants “à bord”, à une vitesse estimée par Benz à 16 km/h.

Le tout premier prototype de l’ingénieur Allemand, ici reproduit par la société John Bentley Engineering basée en Angleterre (photos de l’article), n’a existé qu’à un seul exemplaire à l’époque. Des améliorations ont rapidement été apportées aux prototypes suivants, rendant ce modèle unique. Cet ancêtre commun à toutes les voitures modernes à moteur à explosion disposait d’un réservoir en cuivre de 4,5 litres d’essence et consommait 10 litres aux 100 km. Il était construit sur un châssis spécifique avec une transmission par chaîne aux deux roues arrière (une chaîne par roue). La direction était assurée par un manche avec une poignée à son extrémité, relié via une roue crantée à l’unique roue avant.

Après la production d’un deuxième prototype développant cette fois 1,1 kW (1,5 ch), Benz réussit à faire grimper la puissance du monocylindre à 2,2 kW (3 ch). Le tricycle équipé de cette version évoluée du moteur fut prêt à être commercialisé en petite série. Suite à un road trip légendaire d’une centaine de kilomètres orchestré par la femme de Karl Benz, la voiture se fit connaître et 25 exemplaires furent fabriqués entre 1886 et 1893. La version commercialisable était équipée de deux vitesses mais également de freins à patins en cuir actionnés à la main et agissant directement par frottement sur les roues arrière. Ces dernières étaient d’ailleurs dotées de pneus rudimentaires en caoutchouc développés par Benz et installés depuis le premier prototype de 1886.

La Benz Patent-Motorwagen reproduite par les artisans britanniques de la société John Bentley Engineering reprend toutes les caractéristiques du tout premier prototype de Benz, donc sans freins, avec une puissance très limitée. Une telle réplique, aussi qualitative, est estimée par les experts entre 60 000 $ (49 700 € environ) et 80 000 $ (66 250 € environ). Elle sera proposée aux enchères lors de la vente d’Amelia Island le 22 mai prochain.

[Autonews

Source link