Essais

Essai vidéo – Renault Kangoo (2021) : retour dans la course

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

EN BREF

Ludospace

3e génération de Kangoo

À partir de 24 900 €

Il est loin le temps où le Kangoo était un acteur incontournable de l’univers des ludospaces. Les années ont passé et la concurrence s’est densifiée. On peut considérer que le moment charnière de ce segment est l’arrivée de la dernière génération de ludospaces du groupe PSA (Citroën Berlingo, Opel Combo Life et Peugeot Rifter) qui a été marquée par de très nombreux progrès, que ce soit en termes de présentation, d’équipement ou de qualités dynamiques. De quoi renverser le Kangoo d’autant plus que Volkswagen est revenu aux avant-postes, il y a quelques semaines avec son tout nouveau Caddy. Âgé de 14 ans car apparu en 2007, il est logique que le second Kangoo soit dépassé. Il était donc grand temps pour Renault de réagir et c’est chose faite avec cette nouvelle génération, qui marque une vraie montée en gamme.








Essai vidéo - Renault Kangoo (2021) : retour dans la course

Essai vidéo – Renault Kangoo (2021) : retour dans la course

 

L’époque où les ludospaces étaient juste des utilitaires flanqués de vitres afin de plaire à quelques particuliers à la recherche d’un véhicule pratique à moindre coût est bel et bien révolue.

Projecteurs avec signature en forme de C, calandre chromée et vitrage d’un seul bloc, le Kangoo veut changer de standing.

Ainsi, le nouveau Kangoo abandonne sa bonhomie et ses rondeurs pour adopter un design plus sérieux qui passe notamment par un vitrage latéral dessiné d’un bloc et des formes plus géométriques. Il reprend également certains attributs des modèles du reste de la gamme comme par exemple les feux de jour en forme de C ou la large calandre et ose même des ailes arrière galbées. Le changement se traduit aussi au niveau de la poupe avec des feux qui ne remontent plus jusqu’au hayon.

Oubliez l'habitacle façon utilitaire, le Kangoo propose une planche de bord proche de celle des berlines au losange.
Oubliez l’habitacle façon utilitaire, le Kangoo propose une planche de bord proche de celle des berlines au losange.


Cette montée en gamme se retrouve aussi dans l’habitacle avec une organisation complètement revue et qui se détache de l’univers de l’utilitaire. La présentation est plus soignée. La planche de bord est traversée par un bandeau décoratif façon bois sombre brossé. Le levier de vitesses est toujours en hauteur. On trouve un écran tactile 8 pouces façon tablette et l’instrumentation pourra s’enrichir en fin d’année d’un écran 7 pouces. Dommage, le Kangoo a un train de retard sur le Volkswagen Caddy, qui profite d’un écran 10 pouces et d’une instrumentation numérique. La qualité des matériaux s’est énormément améliorée et se rapproche de l’univers des berlines.

Pas de problème d'espace aux jambes à l'arrière, ni d'accès grâce aux portes coulissantes.
Pas de problème d’espace aux jambes à l’arrière, ni d’accès grâce aux portes coulissantes.


Mais l’argument numéro 1 des ludospaces, ce sont les aspects pratiques. Cela tombe bien, c’est l’élément décisif lors de l’achat. Et dans ce domaine, le Kangoo vous en donne pour votre argent. Ainsi, l’habitabilité arrière est très généreuse. Renault annonce que cette nouvelle génération devient même la référence en matière de garde au toit, largeur aux épaules et aux coudes. Une chose est sûre, les passagers arrière seront à leur aise, même trois adultes. L’espace aux jambes est conséquent et le plancher plat rend la position centrale tout à fait exploitable.

Essai vidéo - Renault Kangoo (2021) : retour dans la course

Essai vidéo - Renault Kangoo (2021) : retour dans la course


Comme la plupart des ludospaces, le coffre du Kangoo est gigantesque avec un volume qui varie entre 775 et 3 500 litres.

Le volume de coffre est du même acabit avec une contenance oscillant entre 775 et 3 500 litres. Ce Kangoo est un vrai déménageur, qui se veut facile à utiliser avec son seuil de chargement bas, son coffre très carré et la possibilité d’obtenir un plancher presque plat en rabattant la banquette arrière. Vous pouvez même transporter des objets mesurant 2,70 m de long en repliant le dossier du siège passager avant.

Essai vidéo - Renault Kangoo (2021) : retour dans la course

Essai vidéo - Renault Kangoo (2021) : retour dans la course


Beaucoup de rangements dans l’habitacle notamment avec une boîte à gants tiroir.

Le Kangoo chouchoute aussi ses occupants avec de très nombreux rangements dont notamment une boîte à gants tiroir comme celle du Captur ou sur la planche de bord. Il en existe aussi des plus classiques comme ceux de la capucine. Au total, ils représentent un total de 49 litres.

L'astuce de cette génération de Kangoo : ses barres de toit qui se transforment en galerie.
L’astuce de cette génération de Kangoo : ses barres de toit qui se transforment en galerie.


Mais ce n’est pas tout puisque cette troisième génération de Kangoo propose aussi quelques astuces à l’image des barres de toit qui peuvent se transformer d’un simple coup de main en une galerie, une option à 300 € que nous vous conseillons fortement. Dommage en revanche que ce Kangoo ne dispose pas d’une lunette arrière ouvrante indépendamment du hayon comme certains de ses rivaux.

Pour rendre ce Kangoo toujours aussi habitable malgré les nouvelles normes de sécurité, Renault n’y est pas allé avec le dos de la cuillère puisque celui-ci mesure désormais 4,49 m soit 19 cm de plus que la précédente génération. Une augmentation due principalement à l’agrandissement des porte-à-faux avant et arrière. Et ceux qui en veulent encore plus pourront se consoler dans quelques mois avec l’arrivée d’une version rallongée mesurant 4,90 m et pouvant accueillir jusqu’à 7 personnes.

Caradisiac

Source link

Newsletter