Actu

Le mode d’emploi délicat de la plus extrême des Mercedes

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

On ne conduit pas une Mercedes CLK GTR aussi facilement que les supercars actuelles. Loin de là.

Impossible d’oublier une auto comme la Mercedes CLK GTR. Lancée en 1997 pour permettre l’homologation de sa version course aux 24 Heures du Mans et en FIA GT, cette supercar construite à 22 exemplaires en coupé (et 5 en Roadster) était la voiture la plus chère du monde à son époque (avec 1,7 million d’euros, elle coûtait plus du double de la McLaren F1 !).

Elle garde aussi une réputation sulfureuse en matière de polyvalence routière : comme les Porsche 911 GT1 et autres Nissan R390 répondant à la même réglementation technique, il s’agit d’une voiture de course moyennement adaptée à la route plutôt que d’une vraie voiture de sport routière.

Pas facile

Comme vous pouvez le constater dans la vidéo ci-dessous, utiliser une CLK GTR nécessite de respecter des procédures un peu différentes de la plupart des automobiles actuelles. Rien que pour manœuvrer sa boîte de vitesses séquentielle à palettes, par exemple, il y a un embrayage au pied pour passer la première et la marche arrière. Admirez aussi la garde au sol en pensant au premier dos d’âne qu’il faudra franchir à son volant…

Turbo

Source link

Newsletter