Essais

Essai vidéo – Hyundai Bayon (2021) : le SUV d’accès

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

 En bref

SUV urbain


Première génération 


A partir de 17 850 €

Hyundai accueille un nouveau membre dans sa famille de SUV. Il s’appelle Bayon, revendique une personnalité bien trempée et présente un format compact qui le place dans catégorie des urbains face aux Renault Captur, Peugeot 2008 et… Hyundai Kona. Hyundai dispose désormais de 2 SUV urbains au sein de son catalogue. Alors quel rôle va bien pouvoir jouer le Bayon ?








Essai vidéo - Hyundai Bayon (2021) : le SUV d'accès

Essai vidéo – Hyundai Bayon (2021) : le SUV d’accès

 

 

Le constructeur sud-coréen vient donc s’auto-concurrencer sur un marché déjà saturer par plus d’une vingtaine de concurrents. C’est un sacré pari mais selon Hyundai, le Bayon jouera le rôle d’entrée de gamme. Conçu pour l’Europe, il proposera une offre simple : deux moteurs essence, deux roues motrices et des tarifs moins salés qui débutent à 17 850 €. Contrairement au Kona qui mène une carrière d’envergure internationale et qui propose plusieurs énergies (essence, diesel, hybride et électrique) et types de transmissions (4×2 ou 4×4). C’est en quelque sorte la stratégie employée par Volkswagen avec le tandem T-Cross et T-Roc qui cumule près de 300 000 ventes chaque année en Europe.

Kona ou Bayon ? Hyundai vous laisse le choix

A la différence, l’écart de taille entre le Bayon et le Kona est de seulement 2 centimètres, ce qui pourra laisser le client dubitatif. Tout comme nous d’ailleurs. Toutefois pour bien orienter ses acheteurs Hyundai proposera la Bayon comme un modèle d’accès à l’univers SUV de Hyundai avec des tarifs compétitifs et si ce dernier souhaite un SUV urbain plus « abouti », Hyundai répondra à sa demande par le Kona.

Long de 4,18 m, le Bayon vient renforcer l'offre des SUV urbains chez Hyundai aux côtés du Kona.
Long de 4,18 m, le Bayon vient renforcer l’offre des SUV urbains chez Hyundai aux côtés du Kona.


Plutôt qu’un concurrent du Kona, le Bayon est en réalité le successeur de l’i20 active. La déclinaison baroudeuse de l’i20, la citadine du catalogue. Il en reprend la plateforme, les mécaniques et l’intérieur. Mais cette fois-ci, il affirme totalement son appartenance au monde du SUV avec des panneaux de carrosserie inédits à l’image de ce montant arrière, façon aileron de requin terminé par des feux boomerang, ces arêtes saillantes sur les flancs ou encore cette face avant composée de feux très fins et d’une calandre expressive. Ne cherchez pas de ressemblances avec l’actuelle i20, il n’y en a quasiment pas car, désormais, chez Hyundai chaque nouveau modèle aura sa propre personnalité.

L'intérieur est le même que celui de l'i20, avec laquelle il partage de nombreux éléments techniques.
L’intérieur est le même que celui de l’i20, avec laquelle il partage de nombreux éléments techniques.


A bord, on retrouve l’agencement de l’i20 avec une planche de bord parcourue par un bandeau horizontal qui se poursuit sur les portières. Cet ensemble moderne mais classique est mis en lumière par un éclairage d’ambiance à LED. Si la finition est soignée, la surenchère de plastiques de plus ou moins bonne qualité, place la coréenne en deçà de ses concurrentes européennes.

Malgré le gabarit compact, le Bayon est accueillant.
Malgré le gabarit compact, le Bayon est accueillant.


411 litres, c'est plus que correct.
411 litres, c’est plus que correct.



Le Bayon fait partie des plus compacts du marché (4, 18 m) et pourtant il est l’un des plus accueillants. Le coréen nous a séduits par l’espace qu’il propose aux places arrière et par son excellent volume de coffre (411 litres). La conception est classique et la modularité très basique mais les petites familles apprécieront l’espace, la luminosité et les nombreux rangements. Ce Bayon est pour nous l’un des plus habitables de sa catégorie aux côtés des T-Cross, Captur et C3 Aircross.

La tablette multimédia est performante et connectée grâce à une carte sim.
La tablette multimédia est performante et connectée grâce à une carte sim.


Le SUV Coréen fait aussi le plein de technologies. Les finitions hautes ont droit à un combo instrumentation et tablette centrale numérique de 10’’, à un chargeur de smartphone par induction et des prises USB pour tout le monde. Le système multimédia est rapide, intuitif et il offre une multitude de fonctionnalités comme la géolocalisation du véhicule, le diagnostic à distance, l’ouverture et la fermeture à distance ou encore les statuts du véhicule. Face à la concurrence, le cœur de gamme facturé 24 600 € s’avère attractif, sachant qu’il est assorti d’une garantie de 5 ans !

Caradisiac

Source link

Newsletter