Actu

3 situations qui peuvent vous arriver

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Zapping Autonews Comment contester un PV efficacement ? Les conseils de Me Grégoire Marchac

Il existe trois cas de figures pouvant amener à la mise en fourrière de votre véhicule. Toutes ne sont pas aussi graves les unes que les autres, et donc, la durée de rétention ne sera pas aussi longue à chaque fois. 

Dans le premier cas, le plus banal, votre voiture était mal stationnée, gênait la circulation ou bien était simplement abandonnée. Les forces de l’ordre vont alors faire appel à un remorqueur pour déplacer ledit véhicule et le faire déposer à la fourrière. Dans ce cas-là, il vous est possible de le récupérer sur le champ contre des frais de fourrière bien sûr. 

Deuxième cas de figure, vous venez d’être interpellé par les forces de l’ordre suite à un délit routier (grand excès de vitesse, conduite en état d’ivresse, etc.). Votre permis va alors être suspendu et votre voiture, elle, va être placée en rétention administrative à la fourrière. Ce sera alors à la justice de définir la durée de saisie.

Enfin, votre voiture peut être envoyée à la fourrière en cas de non-conformité ou dangerosité de cette dernière sur la route. Si vos pneus sont trop lisses, vos phares cassés ou bien que le contrôle technique n’est pas fait, votre véhicule pourra faire l’objet d’une mise en fourrière.

On ne plaisante pas avec ça

La mise en fourrière d’un véhicule est une mesure importante prise par les forces de l’ordre. Si cette dernière est employée c’est pour limiter les risques causés par le véhicule et son conducteur sur la route. Autant dire que subir une telle sanction n’est vraiment pas bon signe.

[Autonews

Source link

Newsletter