Actu

Les Koenigsegg bientôt propulsées par les volcans

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Pas du genre à se reposer sur ses lauriers, Koenigsegg étudie comment utiliser le biocarburant issu de volcans semi-actifs pour ses futurs véhicules de production.

Les volcans seront bientôt une source d’énergie ! Koenigsegg adopte l’électrification et développe des packs de batteries à ultra-haute tension pour ses futurs modèles. La firme suédoise cherche également à prolonger la durée de vie de ses moteurs à combustion interne avec un type de carburant innovant connu sous le nom de Vulcanol. Christian von Koenigsegg a évoqué ce carburant dans une récente interview donnée à Bloomberg. « Il y a donc cette technologie qui nous vient d’Islande, elle a été inventée là-bas, où ils utilisent les émissions de CO2 des volcans semi-actifs et la convertissent en méthanol », a-t-il décrit. « Et si vous prenez ce méthanol et que vous alimentez les usines qui convertissent d’autres carburants, puis alimentez le navire qui transporte ces carburants vers l’Europe, les États-Unis ou l’Asie… alors vous arrivez à mettre un carburant complètement neutre en CO2 dans le véhicule ».

Le Vulcanol produit 90% moins d’émissions de dioxyde carbone que les combustibles fossiles et selon von Koenigsegg, un véhicule fonctionnant avec ce carburant et équipé des systèmes de post-traitement appropriés « peut en quelque sorte nettoyer les particules dans l’atmosphère pendant que vous utilisez le moteur ». Pour aider l’entreprise dans sa mission d’électrification, Koenigsegg a récemment embauché l’ancien cadre de Tesla, Evan Horetsky, qui a dirigé la construction des Gigafactories de Tesla au Nevada et à Shanghai. En tant que directeur de l’industrialisation de Koenigsegg, Horetsky cherchera à améliorer l’empreinte carbone de l’entreprise et à intégrer ses technologies respectueuses de l’environnement dans une large gamme de nouveaux modèles et de méthode de propulsion.

Les volcans seraient l’avenir de l’automobile

Au cours de l’entretien, Christian von Koenigsegg a décrit l’entreprise comme étant agnostique en matière de propulsion. « Ce que nous entendons par agnostique, c’est que nous mélangeons et assortissons tout ce qui a le plus de sens à chaque moment et pour chaque modèle », a-t-il déclaré. « Nous ne sommes pas coincés dans la technologie de motorisations thermiques. La technologie que nous développons là-bas est vraiment la prochaine génération de voitures, au-delà de tout ce que j’ai vu sur le marché, et c’est la combinaison de ces technologies qui permettra à notre produit de se démarquer et d’être aussi compétitif que possible ».

Voilà qui est encore bien abstrait, mais on sait que la marque suédoise est véritablement en train de travailler sur cette nouvelle énergie. Reste à savoir si cela sera viable un jour.

Turbo

Source link

Newsletter