Actu

VIDEO – Cette BMW M2 pas comme les autres cache un moteur Diesel sous son capot

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Echanger le moteur de deux voitures pour un projet délirant, c’est du déjà-vu. Mais une BMW M2 50d avec un moteur Diesel de 590 chevaux, c’est inédit !

A l’origine, il s’agissait d’une simple BMW Série 2 Coupé. Un modèle 220d pour être précis. Désormais, elle a le cœur d’un SUV M Performance qui boit du Diesel car le moteur à quatre cylindres d’origine a été retiré pour laisser de la place à un autre Diesel, beaucoup plus gros et avec beaucoup plus de turbocompresseurs. Voici donc la seule et unique BMW M2 50d, équipée d’un 6 cylindres en ligne Diesel tri-turbo emprunté à un ancien X5 M50d. Cet étonnant projet est le fruit du travail de Gary Martins, un ancien technicien BMW qui dirige maintenant sa propre entreprise baptisée « Grease Monkey Motors ». Autant vous dire que c’est un grand fan de BMW et qu’il s’y connaît. La M2 « mazoutée » peut sembler être un sacrilège pour les fans de M, mais de tels moteurs existent au catalogue M Performance. 

Le plus gros moteur a été monté sans qu’aucune modification de la carrosserie ne soit nécessaire. Ce moteur a également reçu quelques modifications, ce qui comprend un système d’injection de méthanol. Voilà qui lui permet de développer la bagatelle de 590 chevaux et 1.070 Nm de couple. C’est bien mieux que les 381 chevaux et 740 Nm d’origine qui permettaient déjà au moteur Diesel d’afficher de sérieuses performances. Sinon, la BMW Série 2 Coupé a troqué son look de petit coupé ordinaire pour quelque chose de plus agressif avec le pare-chocs avant emprunté à la M2 Competition. Il y a aussi un échappement à quatre sorties pour imiter l’apparence d’une vraie M2, tandis que l’aileron arrière en fibres de carbone issu du catalogue M Performance accentue le fait que cette Série 2 n’est plus un simple petit coupé. Gary Martins explique que les ailes arrière ont dû être élargies pour s’adapter aux roues plus grandes, tandis que le pare-chocs arrière et les ailes avant proviennent directement d’une M2.

Tout comme une vraie M ?

Un capot en fibres de carbone sur mesure cache le moteur Diesel et on retrouve aussi un coffre en carbone, histoire d’alléger le plus possible l’auto. De gros freins à l’avant ont été empruntés à la M5 F10 et ceux de l’arrière à la M4. Le tout fournit une puissance de freinage suffisante pour être au niveau des améliorations moteur. En parlant de cela, le moteur tri-turbo Diesel fonctionne désormais avec une boîte de vitesses issue d’une 330d mais renforcée pour assumer le couple supplémentaire.

La liste des changements s’allonge car une 330d a également prêté son différentiel et un arbre de transmission raccourci. Gary Martins mentionne que l’arbre de transmission provient d’une M135i. À l’intérieur, il y a des sièges avant d’une M3 et un arceau de sécurité remplaçant la banquette arrière. Comme le montrent les séquences dans cette vidéo, la M2 50d reste une pure propulsion amusante à conduire, contrairement aux voitures officielles portant le badge M50d qui sont toutes équipées du système de transmission xDrive.

Turbo

Source link

Newsletter