Actu

Une Bugatti Centodieci déjà en vente ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Bugatti a dévoilé la Centodieci au Concours d’élégance de Pebble Beach en 2019. La série limitée de 10 unités était déjà épuisée à l’heure où elle a été présentée au grand public. Cependant, l’un des propriétaires a décidé de changer d’avis à des fins lucratives, mettant en vente son exemplaire via Luxury Car Consulting en France.

Comme c’est le cas pour toutes les dernières hypercars Bugatti en série limitée, la Centodieci est basée sur la Chiron mais elle a une carrosserie entièrement repensée qui s’inspire fortement de l’EB110. L’hypercar traverse actuellement les dernières étapes de développement et de mise au point avant que les premières unités ne soient livrées à ses futurs propriétaires. L’hommage moderne à l’une des plus grandes supercars des années 90 est équipé du monstrueux moteur W16 quadri-turbo de 8,0 litres développant 1.600 chevaux. 100 chevaux de plus que les Chiron, Chiron Pur Sport, Divo et La Voiture Noire. Seules les Chiron Super Sport 300+ et Chiron Super Sport ont la même puissance, même si elles sont beaucoup plus abordables. Enfin, tout est relatif.

Si vous êtes curieux de connaître les performances, la Centodieci peut accélérer de 0 à 100 km/h en 2,4 secondes tandis que la vitesse de pointe est limitée électroniquement à 380 km/h. Le prix d’origine de la Centodieci était de 8 millions d’euros hors taxes, mais le tarif de cet exemplaire devrait être bien plus onéreux. Oui, l’hypercar est devenue encore plus exclusive puisque tous les bons de commandes ont été vendus. L’annonce originale sur Luxury Car Consulting ne mentionne pas le montant exact mais James Edition annonce un prix de référence de 10.500.000 euros. 

Belle affaire… pour le vendeur !

Un accord avec le propriétaire actuel vous permettra d’obtenir la deuxième Bugatti moderne la plus chère et la deuxième la plus exclusive, derrière la seule et unique La Voiture Noire. Cela vous permettra également de configurer votre Centodieci selon vos goûts personnels car la production de ces hypercars n’a pas encore commencé. Oui, il est ici question de payer 10,5 millions d’euros pour un bon de commande.

Nous soupçonnons que les neuf autres propriétaires de Centodieci (enfin de bons de commande) surveilleront de près le marché. Vendre votre hypercar avant de la voir en personne peut sembler étrange, mais mettre de tels modèles aussi rares et recherchés sur le marché de l’occasion peut également permettre de faire une excellente opération financière. Alors, vous regrettez de ne pas en avoir acheté une à sa sortie ? N’ayez crainte, vous n’auriez pas pu : il fallait être l’un des dix meilleurs clients de la marque pour cela.

Turbo

Source link

Newsletter