Actu

L’Hopium Machina peut-elle devenir une Tesla à la française ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Annoncée en octobre dernier, l’Hopium Machina a fait ses premiers tours de roues sur la piste de l’autodrome de Linas-Montlhéry. La berline à hydrogène française de 500 chevaux ne sera commercialisée qu’en 2025 mais est déjà disponible à la commande.

Difficile de ne pas faire le parallèle avec Tesla. Comme le constructeur américain à ses débuts, Hopium est une start-up qui a pour but de révolutionner l’automobile. Une entreprise française, créée par le pilote Olivier Lombard vainqueur des 24 Heures du Mans en 2011 en LMP2, dont le premier modèle vient d’être présentée à la presse.

Baptisée Machina, et déjà annoncée en octobre dernier, cette berline de luxe à hydrogène ne révolutionne pas le genre en matière de style. Plutôt élégante et aux lignes pures, elle a des airs de Porsche Taycan et de Tesla. Logique, son designer, le français Félix Godard est un ancien des deux maisons.

Cliquez ici pour voir l’Hopium Machina en action

Plus que son dessin, c’est sa technologie à hydrogène qui entend faire la différence. La technologie du futur pour Olivier Lombard. D’ailleurs, le tout jeune constructeur a réussi à lever plus de 7 millions d’euros d’investissement (loin des sommes colossales de Tesla), de quoi lui permettre de concevoir sa propre pile à combustible.

Paris-Marseille avec un plein

Alimentée par un réservoir de 10 kilos d’hydrogène installé sous le plancher, l’Hopium Machina revendique une autonomie de 1.000 km avec un plein, l’équivalent d’un Paris-Marseille, le tout pour une recharge en seulement trois minutes. De quoi reléguer loin derrière les voitures électriques.

Avec 500 chevaux annoncés sous le capot, l’Hopium Machina vise une vitesse de pointe de 230 km/h. Son prototype Alpha 0 a d’ores et déjà atteint plus de 200 km/h sur sur la piste de l’autodrome de Linas-Montlhéry lors de ses premiers tests routiers.

Pour sa commercialisation, il faudra attendre au minimum 2025 même si 1.000 exemplaires sont déjà disponibles en précommande moyennant 410 euros de bon de réservation. Sans compter, bien sûr, les 120.000 euros demandés pour chaque modèle.

Hopium compte vendre 8.000 voitures par an d’ici 2030. Reste à savoir si ce beau défi se transformera en success story à la Tesla, ou en feu de paille comme Exagon Motors.

Turbo

Source link

Newsletter