Actu

un nouveau puits à pétrole sans fond pour 600.000€

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Zapping Autonews Bugatti, Aston Martin, Lotus… les voitures les plus chères de l’année 2021

Ça gronde, ça fume, ça crache des flammes… non, on ne vous parle pas d’une créature mystique mais bien du nouveau Classe G Brabus 900 Rocket Edition, un tout-terrain qui tient plus de la supercar que du véritable 4×4. Allons immédiatement dans le vif du sujet et parlons de son moteur V8 Brabus Rocket 900, un bloc biturbo que le préparateur allemand a réalésé à 4 407 cm3 (3 982 cm3 d’origine) pour en tirer une puissance phénoménale de 900 ch et un couple maximal de 1 250 Nm.

Certains diront : “Pourquoi utiliser un véhicule de plus de deux tonnes pour transporter un bonhomme de 70 kg ?”… Bim ! C’est là que Brabus répond avec son insolence habituelle et dégaine son nouveau Classe G surpuissant totalisant 2 560 kg sur la balance, une machine complètement inutile mais tellement grisante. En quelques chiffres qui parlent à la plupart des incorrigibles petrolheads que nous sommes, le Brabus 900 Rocket Edition, c’est une accélération de 0 à 100 km/h en 3,7 secondes et une vitesse de pointe limitée électroniquement à 280 km/h. Sommes-nous toujours en train de parler d’un 4×4 qui a plus de 40 ans ?

Tout est relatif (c’est Einstein qui l’a dit)

Brabus 900 Rocket EditionCredit Photo – Brabus

Le Brabus 900 Rocket Edition utilise certes un moteur huit cylindres biturbo réalésé avec 315 ch de plus que la version d’origine, mais il en impose également par son style extérieur. Un exercice dans lequel Brabus montre autant d’application que pour la préparation moteur. Ainsi, le gros tout-terrain allemand reçoit sa dose de fibre de carbone apparente et le fameux kit large Widestar carbone accompagné d’éléments aérodynamiques spécifiques à cette version.

Les boucliers sont massifs, les entrées d’air béantes et les détails en carbone, nombreux. On notera le capot sculpté qui utilise ce matériau noble et léger, au même titre que le couvercle situé juste en-dessous et abritant le saint V8 surboosté, les poignées de portières, l’entourage de la calandre et les écopes latérales. Les somptueux échappement latéraux sont quant à eux habillés d’un fourreau mêlant le rouge métallique à la fibre de carbone. Cette couleur rouge anodisée, on la retrouve un peu partout par touches discrètes, à l’extérieur sur le spoiler perché en haut du hayon, sur les ailettes latérales des lames de boucliers et un peu partout dans l’habitacle. Lui aussi est d’ailleurs entièrement personnalisé, avec du cuir matelassé, bien évidemment ! On est chez Brabus, tout de même.

Enfin, sous les ailes larges de la bête se trouvent des jantes Monoblock Z maison de 24 pouces semi-pleines chaussées de pneus de 355 mm de large ! Une monte pneumatique qui permet de garder les quatre roues rivées au sol lorsque les 900 ch déferlent via la transmission intégrale optimisée du monstre. Que les écolos scandalisés se rassurent, le Brabus 900 Rocket Edition est une série ultra-limitée à seulement 25 exemplaires dans le monde, à un prix tellement élevé que peu de personnes pourront y accéder. Comptez à partir de 571.270,21 € l’unité en Allemagne.

En bref

Si vous avez un puits de pétrole dans votre jardin et environ 600.000 € à dépenser, le Brabus 900 Rocket Edition est fait pour vous. Cette nouvelle série limitée à 25 exemplaires signée par le prestigieux préparateur allemand affiche non seulement un look démentiel avec son kit large Widestar et ses jantes de 24 pouces, mais embarque également un moteur de 900 ch sous son capot en carbone. Vous avez bien lu, les ingénieurs de Brabus ont réalésé le V8 4.0 biturbo à 4.5 pour sortir une telle puissance, accompagnée par un couple maximal de 1 250 Nm. Résultat : 0 à 100 km/h en 3,7 secondes et Vmax limitée électroniquement à 280 km/h. Tout est dit.

Paul Niocel

[Autonews

Source link

Newsletter