Actu

Volkswagen dit stop aux moteurs thermiques

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

La marque allemande a annoncé qu’entre 2033 et 2035, elle ne vendrait plus de modèles à moteur thermique en Europe. Elle vise déjà une part de 70 % pour ses véhicules électriques en 2030.

 

Logiquement, après les nombreuses annonces de ces dernières semaines, dont celle d’Audi, la marque Volkswagen, leader du marché européen, vient d’annoncer qu’elle ne vendrait plus de modèles à moteur thermique entre 2033 et 2035 sur notre continent.

 

Nous rendrons l’ensemble de notre flotte neutre en CO2 d’ici 2050 au plus tard. En Europe, nous quitterons le marché des véhicules à moteur thermique entre 2033 et 2035“, a déclaré Klaus Zellmer, directeur des ventes de VW dans une interview au quotidien bavarois Münchner Merkur, disponible en ligne dimanche 27 juin 2021.

 

A lire aussi : Les constructeurs anticipent la fin du thermique

 

Cette sortie interviendra “un peu plus tard aux Etats-Unis et en Chine. En Amérique du Sud et en Afrique, en raison du manque de conditions-cadres politiques et d’infrastructures, cela prendra un peu plus de temps“, a-t-il ajouté.

 

La marque VW avait déjà annoncé en début d’année compter atteindre d’ici 2030 une part électrique dans ses ventes européennes de 70 %. “En tant que constructeur de masse, VW doit s’adapter aux différentes vitesses de transformation dans les différentes régions. Nos concurrents qui vendent des véhicules principalement en Europe, par exemple, devront certainement faire face à une transformation beaucoup moins complexe (…)”, détaille Klaus Zellmer pour expliquer ce calendrier moins ambitieux que d’autres fabricants.

 

A lire aussi : Les grandes ambitions de Skoda pour 2030

 

Cette décision de la marque allemande anticipe la future règlementation européenne en matière d’émissions de CO2. En effet, le 14 juillet 2021, la Commission devrait annoncer ses nouveaux objectifs de réduction, sonnant sans doute le glas des moteurs thermiques à l’horizon 2035. (avec AFP)

www.journalauto.com

Source link

Newsletter