Actu

Fin du bonus électrique à 7 000 euros pour les particuliers au 1er juillet 2021

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Pas de prolongation pour le bonus écologique. Les primes accordées vont baisser de 1 000 euros pour les véhicules électriques (particuliers et utilitaires) dès le 1er juillet mais la livraison pourra intervenir jusqu’au 31 décembre 2021. Le décret devrait être publié sous deux semaines.

 

Les espoirs de prolongation du bonus pour les véhicules électriques version plan de relance ont vite été douchés. Le gouvernement n’a pas donné suite aux demandes adressées notamment par le CNPA de garder le montant du bonus écologique actuel jusqu’au 31 décembre 2021, afin de ne pas casser la dynamique actuelle sur les immatriculations de véhicules électriques et hybrides rechargeables.

 

De fait, Bercy a décidé de s’en tenir à la version actuelle du décret N°2020-1526 du 7 décembre 2020 relatif aux aides à l’acquisition ou à la location des véhicules peu polluants.

 

Dès jeudi 1er juillet 2021, les montants du bonus écologiques seront donc abaissés de 1 000 euros. Pour les clients particuliers, la prime passera donc de 7 000 euros à 6 000 euros maximum dans la limite de 27 % du prix de la voiture électrique pour les modèles dont le prix est inférieur à 45 000 euros.  Pour les véhicules électriques dont la facture est supérieure à 45 000 euros, le bonus tombera de 3 000 euros à 2 000 euros. Pour les véhicules utilitaires électriques, la même baisse de 1 000 euros est appliquée.

 

 

Nouvelle règle pour la prime à la conversion

 

Les règles sont également modifiées pour la prime à la conversion. Dès le 1er juillet, il ne sera plus possible d’utiliser cette prime, soumise à condition de ressources, pour acheter un véhicule avec la vignette Crit’Air2. De fait, tous les véhicules diesels sont donc exclus mais aussi quelques modèles essence. Car les émissions de CO2 désormais acceptées pour pouvoir bénéficier de cette prime vont baisser de 5 g et donc passer de 13 g de CO2/km à 132g de CO2/km. Au 1er janvier 2022, une nouvelle baisse de 5g sera appliquée.

 

Le CNPA devrait officiellement saisir le ministre de l’Economie du sujet : “L’échéance du 1er juillet inscrite dans le décret actuellement en vigueur vient donc confirmer des arbitrages défavorables sur le bonus et la prime à la conversion avec une nouvelle baisse déjà programmée au 1er janvier 2022“, a indiqué Xavier Horent, délégué général du CNPA.

www.journalauto.com

Source link

Newsletter