Actu

notre guide pour s’assurer !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Qui n’a jamais rêvé de prendre le volant d’une belle italienne ou d’une belle anglaise pour rouler pendant des heures le long des corniches de la Côte d’Azur ou sur les sinueuses routes des Alpes ? Et quand on s’est assis à bord de l’auto-école au matin de notre première leçon, qui n’a jamais eu envie d’appuyer à fond sur la pédale d’accélérateur pour démarrer dans un panache de poussière en faisant crisser les pneus ?

Eh oui, pour beaucoup d’entre nous, les voitures sportives sont l’objet de fantasmes alimentés par les images de rallye, de Formule 1 ou de comédies romantiques. Mais les contingences financières (prix des voitures sportives et tarifs des assurances voiture sportive) ont tôt fait de nous faire sortir de nos rêves éveillés. C’est parti pour une leçon de réalité…

Voiture sportive, définition (selon les assureurs)

Le commun des mortels associe volontiers voiture sportive et voiture (très) puissante. Les assureurs, eux, considèrent qu’une voiture est puissante à partir de 6 chevaux fiscaux (soit 113 chevaux moteur) ! Étonnant quand on sait que 6CV est la moyenne française du nombre de chevaux-fiscaux en circulation sur les routes, ce qui correspond aux BMW Série 1, Audi A3, Clio RS, 208 GTI ou Mégane RS.

On est donc loin, très loin, des 213 CV fiscaux de la Bugatti Chiron (record du monde), des 89 CV fiscaux de la Porsche 918 ou des 66 CV fiscaux de la Ferrari GTC4 Lusso…

Assurance auto voiture sportive : attendez-vous à un prix… sportif

La possession d’une voiture de sport suppose généralement un coût d’achat très élevé, ainsi que des dépenses relatives tout aussi onéreuses. Ainsi, l’entretien et les réparations nécessitent souvent le concours de garages spécialisés et la fourniture de pièces détachées aussi rares que chères.

L’utilisation d’un tel véhicule reste donc « réservée » aux particuliers les plus fortunés et pouvant supporter de telles dépenses. La souscription d’une assurance voiture correspondante ne vient qu’aggraver la situation en affichant des tarifs bien supérieurs à la moyenne.

La première raison est fort simple : le facteur risque inhérent à la puissance des voitures sportives. Et qui dit puissance des moteurs dit forcément risque statistique plus important de sinistres et d’accidents.

Mais deux autres raisons expliquent la cherté des assurances voiture sportive comme les SUV :

  • Le nombre important de vols, y compris en plein jour, quand la voiture n’est pas stationnée à l’abri d’un garage ou d’un parking fermé et surveillé
  • Le risque de dégradations volontaires (rayures de la carrosserie, pare-brise ou phares brisés, pneus crevés…) ou de vandalisme (incendie volontaire…)
Bon à savoir

Si vous avez l’intention de conduire votre voiture sportive sur circuit, vous devrez obligatoirement souscrire une assurance spécifique (appelée garantie Responsabilité Civile circuit) auprès d’un assureur spécialisé. En effet, les compagnies d’assurances excluent quasi-systématiquement la couverture pour la conduite sur circuit pour une automobile sportive. Comptez alors entre 35€ et 75€ pour une journée et aux environs de 300€ pour une année.

Vous voulez conduire une voiture sportive sans vous ruiner en assurance, c’est possible !

  1. Conduisez un véhicule classique au quotidien et optez pour l’assurance auto au kilomètre pour conduire votre voiture sportive uniquement le week-end ou pour des occasions spéciales.
  2. Utilisez un comparateur d’assurance auto en ligne pour scanner l’intégralité des offres disponibles sur le marché et choisir le meilleur rapport tarifs/garanties disponibles. Nous vous conseillons LeLynx.fr pour la qualité du service rendu, la facilité d’utilisation et l’exhaustivité des données obtenues. Il est, comme tous les autres comparateurs assurance voiture en ligne, parfaitement indépendant, gratuit et sans engagement.

Quelle assurance auto pour les voitures sportives ?

Valeur élevée, risques élevés (accidents, vols, dégradations) et coûts de réparations élevés imposent naturellement la couverture assurantielle la plus élevée possible. C’est donc l’assurance tous risques qui est conseillée pour couvrir au mieux une voiture sportive (de préférence aux deux autres contrats possibles, l’assurance au tiers et l’assurance intermédiaire qui ne permettaient ni l’une ni l’autre au propriétaire d’être correctement indemnisé en cas de sinistres).

Mais même si vous optez pour une assurance tous risques (par définition très complète de base), vous serez bien avisé de souscrire une ou plusieurs garanties complémentaires proposées en option par les compagnies.

En fonction de votre situation propre (modèle du véhicule, valeur de la voiture, profil d’utilisation et/ou de stationnement…), vous pourrez notamment opter pour :

  • La garantie dommages tous accidents
  • La garantie personnelle du conducteur (particulièrement utile pour, on n’est jamais trop prudent, la prise en charge des dommages corporels en cas d’accident : frais médicaux, hospitalisation, rééducation…)
  • La garantie protection juridique (couvrant les frais de justice en cas de litige avec un tiers qui pourrait se solder par une procédure judiciaire)
  • Les garanties vol et cambriolage et vandalisme
Bon à savoir#1

Les compagnies d’assurance exigent parfois :

  • D’équiper votre voiture d’un système d’alarme et d’un traqueur GPS
  • De garer votre voiture sportive dans un parking privé et fermé doté d’un système de surveillance
Bon à savoir#2

Assurance voiture sportive ne rime pas, mais alors pas du tout, avec jeune conducteur. Si vous venez d’avoir votre permis, oubliez tout de suite vos rêves de piloter votre propre voiture de sport. Ou même celle de votre père, d’un ami ou de votre oncle !

La plupart des compagnies interdisent purement et simplement aux jeunes conducteurs d’assurer des véhicules de plus de 6 CV fiscaux. Si vous souhaitez assurer un 4×4 ou un SUV en étant inexpérimenté, cela sera quasi impossible à réaliser.

Turbo

Source link

Newsletter