Actu

une bizarrerie germanique qui mérite le détour

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Zapping Autonews story Ventes aux enchères : Top 25 des véhicules anciens les plus chers

La Glöckler-Porsche 356 Coupe est un modèle unique, donc extrêmement rare, qui n’est cependant pas méconnu des passionnés de la marque allemande. Il se dit même souvent que ce coupé, qui ne possède pas la finesse du dessin d’une 356 mais qui reste cependant très bien conçu, aurait même inspiré Porsche. Les créations antérieures de Glöckler auraient aussi mené à la genèse du 550 Spyder. En 1954, le concessionnaire allemand souhaite s’engager à la prestigieuse course italienne des Mille Miglia. Il développe alors une voiture à carrosserie coupé sur base d’un châssis de Porsche 356 Pré-A.

La partie arrière de la voiture est inversée, de telle sorte que le moteur se retrouve en position centrale arrière et non plus en porte-à-faux. Une disposition qui favorise l’équilibre du véhicule, entièrement recarrossé en aluminium. Les spécificités de cette nouvelle robe tiennent dans ses portières et sa grande lunette arrière bombée. Dépassant sur le toit, les portières largement vitrées de la Glöckler-Porsche permettent au pilote et à son passager de pénétrer dans le véhicule en toute quiétude avec leur casque de protection, bien qu’ils n’étaient pas aussi imposants qu’aujourd’hui. La grande surface vitrée à l’arrière offre quant à elle une vision idéale sur les concurrents arrivant par l’arrière, un plus pendant les courses.

La première Porsche à moteur Carrera

Lancer le diaporama
Glöckler-Porsche 356 Coupe (1954) | Les photos du modèle unique
+87

Glöckler-Porsche 356 Coupe (1954)Credit Photo – Dirk de Jager ©2021 Courtesy of RM Sotheby’s

Techniquement, la Glöckler-Porsche est l’une des premières voitures à avoir reçu un moteur Carrera développé par Fuhrmann, avant même la 356 du même nom. En effet, Porsche a fourni le 16e prototype de ce bloc conçu en interne à Glöckler pour animer son coupé. Il s’agit alors du premier moteur du genre à ne pas être un simple dérivé de celui de la Coccinelle. Évidemment, c’est un quatre cylindres à plat, mais cette fois d’une cylindrée de 1 498 cm3, équipé de deux bougies par cylindre et d’un double arbre à came en tête, pour une puissance totale avoisinant les 110 ch. C’est ce même moteur que les Porsche 356 Carrera de série ont utilisé par la suite.

Glöckler ne parvient pas à achever son coupé à temps pour les Mille-Miglia, course à laquelle la voiture ne participe finalement pas. L’auto est tout de même engagée à la course Liège-Rome-Liège de 1954, un “marathon de la route” de 3 500 km en moyenne. La voiture termine l’épreuve sans souci avec Helm Glöckler (frère de Walter) et Max Nathan à son bord, mais pas dans les meilleures places. C’est la seule compétition majeure à laquelle le coupé est engagé à l’époque. Après une petite carrière en courses de côte, la voiture est exportée aux Etats-Unis et y restera jusqu’en 1994. Plusieurs propriétaires se sont succédés à son volant lors de son retour sur le Vieux Continent. Elle sera de nouveau proposée aux enchères par RM Sotheby’s lors de la vente de Monterey, en Californie (USA), entre le 13 et le 14 août 2021.

En bref

En 1954, le concessionnaire Walter Glöckler, basé à Francfort, veut faire participer une de ses créations sur base de Porsche 356 Pré-A à la course des Mille Miglia. La voiture ne sera malheureusement pas terminée à temps mais participera tout de même un peu plus tard au “marathon de la route” Liège-Rome-Liège. Une épreuve qu’elle terminera, ce qui est déjà remarquable, mais pas dans les meilleures places. La Glöckler-Porsche 356 Coupe, une voiture unique, sera proposée aux enchères par RM Sotheby’s à la prochaine vente de Monterey, en Californie (USA), mi-août 2021.

Paul Niocel

[Autonews

Source link