Actu

170 km d’autonomie pour cet utilitaire 100% électrique de 1996 !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Zapping Autonews story Les tracteurs : au cœur de l’histoire de l’automobile – l’exposition en vidéo

Bien que la tendance du tout électrique soit récente, les utilitaires carburant aux électrons ne datent pas d’hier, comme en témoigne le prototype de van 307 E présenté par Mercedes-Benz en février 1980. Seize ans plus tard, le constructeur à l’étoile avait déjà fait de nombreux progrès et dévoilait le Mercedes-Benz Vito 108 E sur la base des modèles de la série W 638. Cet utilitaire 100% électrique doté d’une charge utile de 600 kg était déjà conçu pour la livraison des derniers kilomètres en centre-ville ou le transport en milieu urbain (jusqu’à 8 places à bord). C’est un argument qui est encore largement utilisé aujourd’hui pour les tout derniers eVito Panel Van et eSprinter présents au catalogue du constructeur. Le Mercedes-Benz Vito 108 E a été dévoilé en juillet 1996, quelques mois seulement après la version thermique.

Jusqu’à 170 km d’autonomie

Lancer le diaporama
Mercedes-Benz Vito 108 E (1996) | Les photos de l’utilitaire électrique
+3

Mercedes-Benz Vito 108 ECredit Photo – Daimler AG

Le van Mercedes-Benz Vito 108 E a été produit au “Centre de compétence pour la mobilité sans émissions” (KEM), situé dans l’usine de Mannheim, en Allemagne. KEM installait des systèmes d’entraînement alternatifs dans des vans et les camionnettes pour des entreprises misant sur la mobilité zéro émission pour leur flotte. Par exemple, Deutsche Post AG, l’un des services postaux allemands, a utilisé le Vito 108 E pour ses opérations quotidiennes : à partir de 1999, l’entreprise avait déployé cinq camionnettes à Brême et à l’Expo 2000 pour livrer le courrier. Point trop n’en faut : il fallait tout de même compter à peu près trois fois le prix d’une version thermique standard pour un modèle électrique.

Le Vito 108 E était entraîné par un moteur asynchrone triphasé refroidi par eau générant 40 kW (54 ch). À partir de l’arrêt et jusqu’à 2 000 tr/min, le couple disponible était de 190 Nm. Étonnamment, Mercedes-Benz avait fait le choix de conserver une transmission manuelle avec cinq vitesses avant et une marche arrière. Une batterie ZEBRA (Zero Emission Battery Research Activities) à base de chlorure de sodium et de nickel, pesant pas moins de 420 kg, était installée dans le van allemand. Elle générait une tension nominale de 280 V et disposait d’une capacité de 35,6 kWh. Ce pack permettait au véhicule de parcourir jusqu’à 170 km avec une seule charge… aux normes de l’époque. Le chargeur intégré permettait de récupérer la moitié de la charge de la batterie en 30 minutes en charge rapide. La récupération d’énergie au freinage était déjà de la partie ! Le Vito 108 E pouvait rouler jusqu’à une vitesse maximale de 120 km/h.

Toutes ces valeurs étaient déjà assez impressionnantes pour l’époque. En 2021, soit 25 ans plus tard, le récent Mercedes EQV embarque par exemple un pack de batteries de 90 kWh lui autorisant jusqu’à 353 km d’autonomie. Il s’appuie sur un moteur autrement plus performant développant 150 kw (204 ch) aux roues avant avec une vitesse de pointe de 160 km/h. Son prix en version 300 Long finition Avantgarde est de 73 464 €, c’est toujours plus cher qu’un Classe V thermique équivalent mais le gap s’est nettement amenuisé.

En bref

Le Mercedes-Benz Vito 108 E, utilitaire 100% électrique, est sorti en 1996 peu après la version thermique de cette première génération du van allemand (série W 638). Ses caractéristiques techniques étaient déjà impressionnantes, avec son moteur asynchrone de 40 kW (54 ch) alimenté par une batterie au chlorure de sodium et nickel de 35,6 kWh pour une autonomie tout de même estimée à 170 km (aux normes de l’époque). Le prix de la version électrique était trois fois supérieur à une version thermique.

Paul Niocel

[Autonews

Source link