Actu

les points forts qui pourraient vous séduire

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Il est censé être adapté à la clientèle européenne. Le Bayon de Hyundai s’inspire d’ailleurs de la célèbre ville basque pour son appellation et empiète légèrement sur les plates-bandes du Hyundai Kona, un SUV citadin, tout comme lui. Qu’apporte-t-il pour s’en distinguer et ne pas toucher les mêmes acheteurs potentiels ? Après son essai il y a peu, voici les trois points forts que l’on peut lui attribuer pour tenter d’y répondre.

Rapport encombrement/habitabilité

Lancer le diaporama
Essai Hyundai Bayon | Les photos de notre essai du petit SUV coréen
+51

Hyundai BayonCredit Photo – Autonews

Malgré un style très éloigné de celui du Kona, les deux modèles sont très proches en taille. Cependant, le Bayon est un peu plus court et moins large que le Kona, avec 2,5 cm de moins sur ces deux caractéristiques pour une longueur totale de 4,18 m. Il est aussi 7,5 cm moins haut mais propose pourtant un habitacle aussi vaste et un coffre plus intéressant. Ce sont 50 litres supplémentaires à disposition, soit un volume de 411 litres proposant un plancher réglable sur deux niveaux et une plage arrière rigide mais pouvant coulisser contre les dossiers de la banquette. La batterie du système micro-hybride 48V se trouve sous le plancher de coffre et laisse un peu d’espace autour d’elle pour augmenter un peu plus la capacité d’emport.

Polyvalence accrue

Polyvalence accrueLancer le diaporama
Essai Hyundai Bayon | Les photos de notre essai du petit SUV coréen
+51

Hyundai BayonCredit Photo – Autonews

Seuls deux moteurs sont au catalogue du Bayon, deux blocs essence. Un 1.2 quatre cylindres atmosphérique de 84 ch à boîte manuelle cinq rapports, destiné uniquement à la finition d’entrée de gamme. Et un 1.0 turbo trois cylindres de 100 ch à hybridation légère 48V. Basé sur la version 120 ch du Kona, il perd en puissance mais améliore très légèrement ses performances grâce à un poids du véhicule plus léger (1 120 kg, environ 200 kg en moins). La plate-forme de la citadine i20 le rapproche davantage encore d’une utilisation urbaine. Ce qui est favorisé par le choix possible de la boîte automatique à double embrayage et sept rapports, que le Kona ne propose qu’avec son moteur diesel ou en hybride. Le châssis neutre et rassurant du Bayon, ainsi que sa carrosserie basse, assurent de pouvoir sortir des villes et emprunter le réseau secondaire avec aisance. Sa position de conduite plus basse lui permet de faire oublier que l’on se trouve à bord d’un SUV tout en étant légèrement surélevé par rapport à la route.

Un tarif bien placé

Un tarif bien placéLancer le diaporama
Essai Hyundai Bayon | Les photos de notre essai du petit SUV coréen
+51

Hyundai BayonCredit Photo – Autonews

Si le ticket d’entrée à 17 850 € n’offre pas la motorisation et la finition adaptées pour profiter des qualités du Bayon, les configurations supérieures à plus de 22 000 € restent bien placées par leur dotation complète. À versions comparables, c’est environ 1 500 € à 2 000 € de moins que le Kona.

Ce qui pourrait vous faire hésiter

Ce qui pourrait vous faire hésiterLancer le diaporama
Essai Hyundai Bayon | Les photos de notre essai du petit SUV coréen
+51

Hyundai BayonCredit Photo – Autonews

Bien qu’adapté à la ville, son réglage de suspension ferme apparaît en léger décalage. Ce qui pousse à lui préférer les jantes de 16” et le deuxième niveau de finition Intuitive associé. Avec celui-ci, l’écran central se limitera à 8 pouces de diagonale, contre 10,25, mais profitera en échange d’Android Auto et d’Apple CarPlay en versions sans-fil, contrairement aux Bayon dotés du plus grand écran central. Avec son instrumentation numérique de 10,25 pouces en série, l’aspect technologique est présent, en contraste avec une planche de bord sombre aux plastiques durs. Enfin, le Bayon ne propose pas autant de choix de motorisations que le Kona, qui peut s’adresser aux plus gros rouleurs avec son moteur diesel, voire ses quatre roues motrices optionnelles. Les versions hybrides et électriques lui sont également réservées.

Pour résumer

Le constructeur coréen ajoute un nouveau SUV citadin à sa gamme qui en compte déjà un. Qu’est-ce que le Hyundai Bayon peut apporter face au Kona ? Voici trois de ses principaux points forts relevés à la suite de son essai.

Quentin Cazergues



AutoNews

Source link