Actu

Mercedes anticipe une baisse de ses ventes en 2021

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

La pénurie de semi-conducteurs devrait pénaliser Mercedes au second semestre 2021. Le constructeur s’attend même à des ventes annuelles finalement stables alors qu’il visait jusqu’ici un volume en hausse.

 

La pénurie de semi-conducteurs a jusqu’ici eu peu de conséquences, mais Mercedes anticipe un impact au troisième trimestre 2021. Le groupe allemand s’attend même à un volume de ventes annuelles équivalent à 2020 alors qu’il visait un niveau “nettement supérieur” en 2021.

 

Toutefois, Daimler table toujours sur un chiffre d’affaires et un bénéfice d’exploitation “nettement supérieur” à ceux de 2020 et a affiché au deuxième trimestre un bénéfice net de 3,7 milliards d’euros contre une perte de 1,9 milliard l’an passé. “Daimler s’attend à une normalisation progressive des conditions économiques” avec la campagne de vaccination, mais “reconnaît que la visibilité sur l’évolution de la situation d’approvisionnement est limitée“.

 

La pénurie aura donc un impact “aussi au second semestre“, notamment au 3e trimestre prévient le constructeur. Ainsi, pour la période de juillet à septembre, “les ventes de Mercedes-Benz Cars pourraient se situer au niveau du deuxième trimestre“, où le groupe a écoulé 521 200 unités, “où en dessous“, explique Daimler.

 

A lire aussi : Solide bénéfice pour Mercedes au deuxième trimestre 2021

 

Le constructeur avait publié la semaine passée des résultats partiels préliminaires, faisant état d’un bénéfice opérationnel de 5,2 milliards d’euros au 2e trimestre 2021. “Nous avons atteint une bonne performance” entre avril et juin “malgré” les problèmes d’approvisionnement en puces électroniques, qui ont entraîné des arrêts de production, s’est félicité dans un communiqué le patron Ola Källenius. La rentabilité de l’activité automobile, très scrutée par les analystes, a atteint 12,2 %, contre -5,9 % en 2020, un succès également dû au programme d’économies, qui inclut des milliers de suppressions d’emplois.

 

Daimler affirme également que son vaste projet historique de réorganisation en deux groupes autonomes – Mercedes-Benz Cars et Daimler Trucks – avance comme prévu. L’introduction en Bourse de la branche poids-lourds, dont la marge doit atteindre entre 6 % et 8 %, devrait intervenir “avant la fin de l’année 2021” après avoir été validé “à l’automne” par une assemblé générale extraordinaire des actionnaires, selon le constructeur. (avec AFP)

www.journalauto.com

Source link

Newsletter