Actu

le SUV d’avant-garde chinois est lancé

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Zapping Autonews Mercedes-AMG SL (2021) : l’habitacle du cabriolet de luxe en vidéo

Après sa présentation en avril lors du salon automobile de Shanghai 2021, le Geely Xingyue L fait ses débuts sur le marché chinois, sur lequel il a déjà récolté 30 000 bons de commande. Une amorce de succès qu’il doit sûrement à la qualité perçue qu’il dégage. Ses faux airs de SUV américains, lui donnent un aspect robuste quand l’arrière plus épuré soigne sa finesse. Il repose sur la plate-forme modulaire CMA (Compact Modular Architecture) de Volvo, dont Geely Auto est propriétaire. De quoi assurer un comportement routier sain et rassurer sur son niveau sécuritaire.

Une offre moteur qui s’étoffe

Lancer le diaporama
Geely Xingyue L (2021) | les photos du SUV familial premium chinois
+30

Geely Xingyue L (2021)Credit Photo – Geely

Le moteur provient du même endroit. Un 2.0 turbo essence quatre cylindres. Deux versions sont proposées : 218 chevaux et 325 Nm de couple en deux roues motrices (traction) associée à une boîte à double embrayage et sept rapports développée en interne. Ou bien une alternative un peu plus puissante (238 chevaux et 380 Nm) à quatre roues motrices dont la boîte automatique à huit rapports est fournie par le japonais Aisin. Le 0 à 100 km/h est réalisé en 7,9 secondes pour le premier et 7,7 secondes pour le deuxième.

Une motorisation hybride va s’ajouter à cette offre. Elle sera dévoilée au quatrième trimestre 2021.

Le top de la technologie

Le top de la technologieLancer le diaporama
Geely Xingyue L (2021) | les photos du SUV familial premium chinois
+30

Geely Xingyue L (2021)Credit Photo – Geely

Pour marquer le coup, Geely ne lésine pas sur l’équipement high-tech. Premier modèle du constructeur à bénéficier de la conduite autonome de niveau 2, il va plus loin en permettant de trouver une place et de se stationner par ses propres moyens, sans personne à bord. Pour cela, le conducteur devra rester dans un périmètre de 200 mètres. Le Xingyue L n’a pas besoin de plus d’aide pour retrouver son propriétaire. Il possède pour y parvenir pas moins de 17 radars et 7 caméras tout autour de lui et à l’intérieur.

Un habitacle dont la finition ne semble pas manquer en qualité. Trois écrans sont alignés sur toute la largeur de la planche de bord pour l’instrumentation et le multimédia. Mais ce n’est pas tout, puisqu’à la manière de la dernière Mercedes Classe S, le SUV chinois dispose d’un quatrième écran projeté au pare-brise, un affichage tête-haute à réalité augmentée de 25,6 pouces de diagonale.

Enfin, il pourra être mis à jour à distance pour la maintenance logicielle. Le puissant constructeur chinois semble tenir avec son Xingyue L, une vitrine de son nouveau savoir-faire à même de séduire à l’exportation.

En bref

Geely Auto lance en Chine son tout nouveau porte-drapeau, le Xingyue L reposant sur la plate-forme modulaire CMA commune à Volvo. Haut de gamme, il propose un moteur essence en deux niveaux de puissance (218 ch ou 238 ch) et prochainement une motorisation hybride qui sera dévoilée au quatrième trimestre 2021. Technologies et conduite autonome sont au programme avec notamment la possibilité de se garer et sortir d’une place de stationnement seul, dans une zone de 200 mètres.

Quentin Cazergues

[Autonews

Source link