Nouveau SUV smart 100 % électrique : première image exclusive et dernières infos



Le SUV chez smart aura été une des plus belles arlésiennes automobiles de ces dernières années. Au milieu des années 2000, le constructeur allemand, propriété de Daimler, envisage en effet d’élargir sa toute petite et récente gamme composée alors de la Fortwo et de la Forfour. Les SUV n’ont pas encore inondé le marché mais la petite firme allemande, qui produit ses deux modèles à Hambach (France), ne s’y trompe pas et planche déjà sur un modèle haut sur pattes. Des prototypes du ForeMore, sur base de Forfour, sortent même des chaines de montage. Problème, la mauvaise rentabilité des petites n’autorisent pas Daimler à lancer la production. Il aura donc fallu attendre l’arrivée, presque 15 ans après le concept ForMore, du géant chinois Geely à 50 % du capital (2019), pour que la marque donne suite à ses envies de SUV. Cette fois, c’est certain, il y aura bien un SUV chez smart. Le petit nouveau est d’ailleurs attendu sur les routes en 2022.

Révélé à Munich

Mi-juillet, smart a diffusé les premières images de ce crossover qui verra finalement le jour au Salon de Munich, début septembre. Sur la base de ces quelques clichés, nous somme déjà en mesure de vous proposer un premier rendu, a priori très proche de la réalité.

Si smart s’aventure pour la première fois hors des sentiers citadins, ce nouveau SUV est surtout l’occasion de prendre un nouveau virage stylistique. Le côté “pot de yaourt” collant mal à une silhouette de crossover, le constructeur est donc reparti d’une feuille blanche. Hormis les deux feux de brouillard en bas du bouclier, ce futur modèle ne partage rien avec les Fortwo et son dérivé Forfour. Logique, vu que sous cette carrosserie se cache également une toute nouvelle architecture.

Base partagée avec le futur Volvo XC20

Depuis l’abandon du moteur thermique sur les petites smart, la firme s’est convertie au tout électrique. Son SUV ne fera donc pas exception à la règle. Construit sur la plate-forme SEA (Sustainable Expérience Architecture) commune à Volvo ou Link&Co qui battent aussi drapeau Geely, le crossover smart – entre 4,20 m et 4,30 m de long – devrait embarquer une batterie conséquente d’environ 70 kWh pour alimenter un, deux voire trois moteurs électriques selon les versions. Les puissances devraient dépasser les 200 ch pour une autonomie théorique de 400 km sur les cycles d’homologation connus.





Source link

Written by Autocloser

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Volant “Yoke” de la nouvelle Tesla Model S (2021) : ce que les premiers essais en disent

Mon entreprise a mis des bornes de recharges pour ses salariés