26 septembre 2021
par Autocloser

Publicité

le point de départ d’une belle aventure


Zapping Autonews story ASI Bertone au Rétromobile 2020 : la collection en vidéo

Lee Noble, un passionné de voitures de sport et pilote de course à ses heures, est à l’origine de l’Ascari FGT. Le patronyme du véhicule fait référence au pilote italien Alberto Ascari, mort en 1995 à Monza après une sortie de route au volant de sa Lancia. Depuis le début des années 80, Noble a conçu de nombreux prototypes de course dont les différentes versions d’Ultima et de Prosport, mais également des répliques de voitures mythiques (Ferrari P4 et Lotus 23). Au début des années 1990, Noble construit un premier prototype de modèle sportif radical, l’Ascari FGT, équipée d’un moteur V8 en position centrale arrière.

Dans le même temps, l’entrepreneur et pilote amateur Néerlandais Klaas Zwart s’intéresse de près à la petite firme, qui n’en est pas encore une officiellement, et à ce premier modèle qu’il repère rapidement. Il commande à Noble une version de compétition de la sportive et ira même jusqu’à racheter le projet, pour en faire la marque Ascari (référence au pilote de F1 mais aussi acronyme de «Anglo Scottish Car Industry») à partir de 1995. La seule voiture de course à avoir été homologuée en British GT Championship à l’époque a signé de bons résultats en piste, avec une victoire sur le circuit de Silverstone en 1995.

La version routière

La version routièreLancer le diaporama
Ascari FGT | Les photos de la première supercar de la firme
+38

Ascari FGTCredit Photo – Tom Gidden ©2021 Courtesy of RM Sotheby’s

L’Ascari FGT, voiture sportive radicale qui brouille les pistes entre sa vocation “compétition” et ses variantes homologuées route, reste quoi qu’il en soit un petit bolide puissant et léger. En version routière, la voiture embarquait initialement un V8 4.6 à 90° d’origine BMW, développant 286 ch et près de 400 Nm de couple. Avec un poids à vide estimé à 1 250 kg, le véhicule affiche un rapport poids/puissance de 4,37 kg/ch, de quoi accélérer de 0 à 100 km/h en seulement 4,7 secondes. En poussant à fond sur chaque vitesse de la boîte manuelle à 5 rapports de la FGT, il est théoriquement possible d’atteindre voire de dépasser les 280 km/h ! Une vitesse à laquelle il est conseillé de tenir fermement le cerceau, afin de mieux garder en ligne les quatre roues de 18 pouces chaussées de pneus de 205 mm de large à l’avant et 255 mm de large à l’arrière. Le modèle en photos, avec ses projecteurs avant rétractables, est l’un des tout premiers modèles à avoir été fabriqué. On ne connaît pas le nombre exact de FGT à avoir été produites mais elles seraient environ huit en tout dans le monde. L’Ascari Ecosse, fabriquée à partir de 1997, est l’évolution de la FGT.

En bref

Conçue par Lee Noble, l’Ascari FGT est la première supercar à porter ce nom, inspiré par le pilote de F1 éponyme ayant perdu la vie à Monza en 1955. Pensée pour la compétition, la voiture est basse, racée et légère. Elle embarque un V8 4.6 d’origine BMW en position centrale arrière sur un châssis tubulaire en version routière (photos). D’autres variantes dédiées à la compétition étaient flanquées de bloc encore plus performant, comme un V8 5.7 d’origine américaine.

Paul Niocel



Source de l’article :

Autonews

Publicité