14 septembre 2021
par M L

Publicité

Salon de Munich 2021 : les 10 nouveautés majeures

Le salon de l’automobile IAA se tient tous les deux ans en Allemagne, en alternance avec le salon de l’automobile de Paris (Mondial de l’Auto). Alors que les précédentes éditions avaient lieu à Francfort, L’IAA Mobility s’est déroulé cette année à Munich du 7 au 12 septembre. Au programme, peu de grands constructeurs mais quelques nouveautés majeures… toutes, ou presque, électrifiées. Présentation des modèles phares que nous pourrions bientôt croiser sur nos routes.

1 – Audi Grandsphere Concept

Audi Grandsphere Concept

Audi profite du salon munichois , situé à moins d’une centaine de kilomètres de son siège d’Ingolstadt, pour montrer son dernier concept car, nommé Grandsphere. Nous avons affaire à une imposante berline de 5,35 m qui annonce probablement la prochaine génération d’A8. Sous le capot, du 100% électrique bien sûr, mais tout de même 720 ch. Dotée de la conduite autonome de niveau 4, la Grandsphere rétracte son volant et masque ses écrans lorsqu’elle se conduit seule.

2 – BMW i Vision Circular

BMW i Vision Circular

Cet œuf représente la vision de BMW pour la voiture compacte, luxueuse et durable de… 2040. Science-fiction ou réelle vision du futur ? Réponse dans deux décennies. En attendant, avec ce concept étonnamment habitable au vu de sa longueur (4 m), la marque munichoise confirme sa volonté de devenir une marque toujours plus responsable envers l’environnement et de plus en plus engagée dans l’économie circulaire. Un double crédo que la plupart de ses rivales ne manquent pas de clamer également. Les fans de la marque seront ravis de voir que le double haricot, même largement redessiné, reste présent.

3 – Cupra Born

Cupra Born

C’est donc Cupra, et non Seat, qui est chargée de proposer des véhicules électriques « espagnols » au sein du groupe Volkswagen, contrairement à ce qui avait été annoncé dans un premier temps. La première concrétisation en série est cette Volkswagen ID.3 rebadgée et légèrement relookée. Première Cupra made in Germany (elle est assemblée à Zwickau), la Born promet jusqu’à 500 km d’autonomie et la possibilité d’en récupérer un peu plus de la moitié après 30 minutes sur une borne de recharge ultra-rapide. Au lancement, deux niveaux de puissance seront disponibles : 204 ch et 231 ch.

4 – BMW Série 4 Gran Coupé

BMW Série 4 Gran Coupé

Après le coupé et la cabriolet, la nouvelle Série 4 de BMW se décline désormais en variante Gran Coupé, c’est-à-dire en coupé 5 portes. Cette rivale de l’Audi A5 Sportback propose pour la première fois une déclinaison 100% électrique, l’i4. La gamme propose donc deux moteurs essence (184 ch et 374 ch), un Diesel (190 ch) et deux blocs électriques (340 ch et 544 ch). La gamme s’étendra toutefois assez rapidement, notamment en ce qui concerne les variantes thermiques. Une méchante M4 Compétition Gran Coupé de 510 ch est même attendue.

5 – Dacia Jogger

Dacia Jogger

Chargé de remplacer le Lodgy, mais également la Logan MCV, le Jogger conserve la configuration à 7 places de ses prédécesseurs mais préfère les atours d’un crossover, bien plus à la mode. Sa commercialisation débutera en décembre avec un 1.0 TCe de 110 ch et un moteur à bi-carburation GPL en développant 10 de moins. Une version hybride, la première du genre pour la filiale roumaine de Renault, est d’ores et déjà confirmée pour 2022. Le premier prix est attendu aux environs de 15 000 €, ce qui devrait permettre à cette Dacia de rencontrer un succès immédiat.

6 – Mercedes EQE

Mercedes EQE

Aux yeux de la marque à l’Etoile, Tesla n’a que trop longtemps régné sur le monde de la voiture électrique premium. Voici donc l’arme anti-Model S de Mercedes, l’EQE. Extérieurement, difficile de distinguer ce pendant électrique de la Classe E de sa grande sœur, l’EQS. A bord, on retrouve l’Hyperscreen, cette planche de bord composée de trois dalles numériques, de l’EQS. A condition, toutefois, de cocher l’option correspondante, la planche de bord de série étant plutôt copier-collée sur celle de la nouvelle Classe C. L’arrivée dans les show-rooms est prévue pour la mi-2022.

7 – Renault 5 E-Tech Concept

Renault 5 E-Tech Concept

Même s’il a été officiellement dévoilé au début de cette année, ce concept-car n’avait pas encore eu les honneurs du grand public. C’est désormais chose faite. Future remplaçante de la Zoé, cette R5 du XXIe siècle se veut 100% électrique et promet, d’ores et déjà, un tarif plancher avec un premier prix promis sous la barre des 20 000 €, sans doute en tenant compte du bonus écologique français. Made in France, la première Renault de série clairement inspirée par le passé de la marque sera commercialisée au début de l’année 2024.

8 – Volkswagen Taigo

Volkswagen Taigo

Rarement un absent aura autant fait parler de lui. En effet, Volkswagen a fait le choix de ne montrer à Munich, comme c’était déjà le cas en 2019 à Francfort, que des modèles électriques ou hybrides rechargeables. La nouvelle Polo n’a d’ailleurs pas non plus fait le déplacement en Bavière. Avec son design dynamique, le Taigo est pourtant un probable futur best-seller. Heureusement, il sera possible de le voir, le toucher et… l’acheter dès la fin de l’année. Uniquement propulsé par des moteurs essence, il développe jusqu’à 150 ch et, pour un look plus méchant, dispose d’une version R-Line.

9 – Renault Megane E-Tech

Renault Megane E-Tech

La berline compacte de Renault fait une nouvelle fois sa mue. Une mue esthétique, puisque cette cinquième génération ressemble désormais plus à un SUV qu’à une berline, mais également technologique puisqu’elle est 100% électrique. La révolution, ou plutôt « Renaulution » si l’on en croit le marketing du constructeur, se fait également à bord avec deux grandes dalles numériques accolées. Les pré-commandes sont d’ores et déjà ouvertes, tandis que les tarifs seront connus en février prochain pour des livraison effectives le mois suivant.

10 – Mercedes Classe C All-Terrain

Mercedes Classe C All-Terrain

Après la Classe E, c’est au tour de la Classe C de proposer une rivale aux versions Allroad d’Audi. La formule est archi-connue : à partir du nouveau break Classe C, les ingénieurs ont intégré la transmission intégrale 4Matic et surélevé l’auto, tandis que les designers la bardaient de protections en plastique ou chromée. Techniquement, la spécificité de cette inédite Mercedes est l’apparition de modes de conduite Offroad et Offroad+, qui permettent d’envisager de quitter le bitume. La Classe C All-Terrain peut tracter jusqu’à 1 800 kg.

Publicité