5 urbaines essayées que l’on vous recommande pour 2022

[ad_1]

Zapping Autonews Ford Ranger (2023) : la nouvelle génération du pick-up en vidéo

Polyvalentes par leur taille adaptée aux zones urbaines et pour certaines, capables d’aller beaucoup plus loin, ces citadines et mini-citadines, thermiques ou électriques, sont passées par la rédaction d’Autonews au cours de l’année écoulée et se sont distinguées par un positionnement peu commun, en termes de prix, de style ou plus largement de prestations générales. Cinq modèles d’actualité pour un achat en 2022 et pour des usages différents, sélectionnés sans ordre de préférence.

Dacia Spring

Photo d'illustration

Dacia SpringCredit Photo – Dacia

Dédiée à la ville, la Dacia Spring est maniable avec un rayon de braquage de 4,8 m et une largeur réduite. L’électrique apporte de la douceur et suffisamment d’énergie pour évoluer sereinement en milieu urbain, malgré les 44 chevaux de puissance. Il y a beaucoup de place à l’arrière et dans le coffre pour une mini-citadine, avec un record de 270 litres dans la zone de chargement. Mais à 12 403 € grâce au bonus, tout juste au prix de concurrentes thermiques, elle doit faire des concessions, comme sur la position de conduite ou la qualité de présentation, forcément “low cost”. Il ne faudra pas non plus s’éterniser hors des villes, où la puissance limitée se fait sentir passé les 80 km/h. Et avec un poids de seulement 970 kg obtenu grâce à une batterie de taille réduite (27,4 kWh), il y a de quoi tenir durant plus de 200 km mais pas avec la plus grande efficacité routière, le châssis étant également de conception légère en termes de rigueur.

Points forts / points faibles selon la rédaction

Les points forts

  • Prix avec bonus
  • Espace intérieur
  • Facilité de prise en main en ville

Les points faibles

  • Tenue de route et performances
  • Présentation
  • Réglage de la position de conduite

Hyundai Bayon

Photo d'illustration

Hyundai BayonCredit Photo – Hyundai

Si le coréen entre dans la catégorie des SUV citadins, il se rapproche plutôt d’une citadine légèrement surélevée par sa hauteur limitée à 1,49 m. Il reprend justement la base de la citadine i20 et se trouve même être 3 cm plus bas que l’ancienne i20 surélevée (i20 Active). Il joue sur ce côté crossover au niveau du style, plutôt décalé et très original. Son gabarit est contenu à 4,18 m, ce qui reste néanmoins un peu plus long qu’une citadine conventionnelle. D’un autre côté, il y a aussi plus de place à bord, avec un coffre de 411 litres, soit 50 de plus que l’autre SUV citadin de la gamme Hyundai, le Kona. La planche de bord adopte un style recherché mais qui fait très “plastique”. L’instrumentation numérique de 10,25” compense par un aspect technologique plus attrayant. La position de conduite est plus haute que celle d’une citadine moyenne mais on n’a pas l’impression d’être au volant d’un SUV. Ce qui se confirme par un comportement routier efficace. Les jantes de 16” devront être préférées pour atténuer la fermeté des suspensions. Le premier prix se situe à 17 850 € et avec le moteur de 100 ch, c’est à partir de 20 150 €.

Points forts / points faibles selon la rédaction

Les points forts

  • Positionnement intermédiaire / Polyvalence
  • Volume intérieur
  • Rapport prix/équipement

Les points faibles

  • Matériaux intérieurs
  • Réglage de suspension ferme

Mini Cooper SE restylée

Photo d'illustration

Mini Cooper SE restyléeCredit Photo – Mini

Sans regarder à la dépense, la Mini fait toujours son effet, même en version Cooper SE 100 % électrique. Sa conduite de karting et sa puissance de 184 chevaux apportent du plaisir au quotidien, tout comme son niveau de finition et son style tout juste complété de touches de jaune par rapport à une Cooper S thermique. Très réactive à la relance (4,3 sec sur le 80 à 120 km/h), elle est en revanche très ferme de suspension. Autre contrainte, des places arrière peu pratiques et manquant d’espace. Un produit atypique qui ne se négocie pas en dessous de 27 900 € avec bonus et qui se concentre sur les parcours de tous les jours avec ses 200 km d’autonomie en moyenne. Les offres de location peuvent être à privilégier.

Points forts / points faibles selon la rédaction

Les points forts

  • Style
  • Finition
  • Reprises
  • Dynamisme

Les points faibles

  • Prix
  • Grande fermeté
  • Places arrière

Skoda Fabia

Photo d'illustration

Skoda FabiaCredit Photo – Skoda

La citadine tchèque se démarque par son espace intérieur digne de la catégorie supérieure et notamment par son coffre de 380 litres de volume, le plus grand de son segment, équivalent à celui d’une Golf par exemple. Avec 4,11 m de long, elle est pourtant plus proche de la taille d’une Polo et partage avec elle sa plate-forme MQB-A0. Cette quatrième génération adopte un style plus moderne et dégage une impression de montée en gamme qui se vérifie au niveau de sa présentation intérieure. Bien finie et assemblée, la Fabia ne dispose pourtant pas de plastiques moussés mais ils sont agréables à l’œil et au toucher. La finition haute “Style” permet l’accès à un peu de couleur pour éviter le noir ambiant généralisé. On retrouve également toutes les astuces qui font l’originalité et la praticité des Skoda, des nombreux filets de coffre au grattoir à glace dans la trappe à carburant, en passant par le parapluie intégré à la porte conducteur. Seules des motorisations essence sont proposées. Des moteurs volontaires, sauf en dessous de 2 000 tr/min, manquant alors beaucoup de répondant. Les prix sont maintenant au niveau de la concurrence, avec une belle dotation, à partir de 16 730 €.

Points forts / points faibles selon la rédaction

Les points forts

  • Habitabilité
  • Présentation
  • Confort

Les points faibles

  • Moteurs creux à bas régime

Volkswagen e-up! 2.0

Photo d'illustration

Volkswagen e-up! 2.0Credit Photo – Volkswagen

Il est possible de s’échapper des villes au volant de l’e-up! malgré sa petite taille de 3,60 mètres de longueur et son poids réduit de 1 160 kg. Sa batterie de 32,3 kWh de capacité nette lui permet en effet de parcourir en moyenne près de 260 km selon nos mesures. Ses qualités routières ne l’arrêteront pas non plus, en dynamisme comme en confort. La vitesse est certes limitée à 135 km/h mais pour de moyennes distances, elle remplit sa fonction, avec un grand coffre pour sa catégorie (251 litres), à un prix contenu (à partir de 24 190 €). Un tarif qui n’inclut pas certains équipements de base, uniquement disponibles au sein de packs mais avec le bonus de 6 000 € à déduire, cette électrique compte parmi les plus abordables. Reste une position de conduite pas toujours idéale et un habitacle à la présentation basique.

Points forts / points faibles selon la rédaction

Les points forts

  • Rapport taille/habitabilité
  • Châssis
  • Autonomie/consommations
  • Prix

Les points faibles

  • Ambiance intérieure
  • Dotation de base
  • Position de conduite à améliorer

En bref

Vous envisagez l’achat d’un nouveau véhicule en 2022 et avez besoin d’un modèle urbain ? On vous présente alors une sélection de cinq autos, thermiques ou électriques, que nous avons pu essayer cette année et qui se démarquent par leurs prestations.

Quentin Cazergues



[ad_2]

Source link

Written by Autocloser

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

3 points forts de la BMW i4 M50 à la suite de notre essai

5 voitures qui disparaissent du catalogue en 2021