Les ventes de voitures électriques explosent mais pas le nombre de bornes

Actuellement,  la part de marché des véhicules électriques s’est élevée à 10,3 % en 2021 avec plus d’1,7 millions d’unités vendues en Europe, un nouveau record. S’ils sont encore loin de représenter une majorité,  leurs volumes aient explosé en l’espace de quelques années. Justement, les dernières données partagées par l’ACEA (association des constructeurs européens d’automobiles) permettent de chiffrer précisément ce boom. En 4 ans, leurs ventes ont été tout simplement multipliées par 10. Or, problème, le nombre de points de recharge, s’il a augmenté également, n’a clairement pas suivi la même trajectoire puisque, sur cette même période, leur nombre a été multiplié par seulement 2,5.

Un marché très fragile

Olivier Zipse, patron du groupe BMW et actuel président de l’ACEA, s’est félicité de l’intérêt qu’ont les acheteurs européens vis-à-vis des voitures zéro émission. “Cependant”, comme il le souligne que le marché est toujours fragile et extrêmement dépendant des mesures de soutien telles que les aides à l’achat et, par dessus tout, de la vaste disponibilité des infrastructures de charge”. Mais, comme vu précédemment, les ventes de VE ont augmenté 4 fois plus vite que celles de l’introduction de nouveaux points de recharge sur le Vieux Continent.

En France, la situation s’est un peu améliorée en 2021. Alors que les immatriculations de VE ont crû de 46,1 %, le nombre de points de recharge ouverts au public a augmenté de 64 %, d’après les derniers relevés de l’Avere. Mais avec 53 667 points de recharge au total, c’est moins, beaucoup moins que l’objectif que s’était fixé le gouvernement à fin 2021 : 100 000. Et cela ne représente que 80 points de recharge pour 100 000 habitants.

L’ACEA estime qu’il faudrait 1 million d’entre eux en Europe d’ici à 2024 pour faire face à la croissance du marché des voitures électriques. Or, sachant qu’au 31 décembre 2021, le chiffre est de  259 884  et que la tendance sur les trois dernières années (qui s’est accélérée) tourne autour de 45 000 nouveaux points de recharge par an, il devrait y en avoir un peu moins de 400 000 à l’horizon 2024, plus de 2 fois moins. Il faudrait installer en moyenne 185 000 points par an pour atteindre cet objectif. L’Europe va devoir mettre les bouchées doubles.

Written by Autocloser

Cette Lamborghini est dans un si mauvais état qu’elle est rafistolée avec du film plastique

Peugeot 308 (2021) : quelle version choisir ?