Les qualifications, une histoire d’élimination.

C’est désormais officiel, et après quelques retards et problèmes techniques, le nouveau format des qualifications a non seulement été adopté mais sera appliqué depuis Melbourne. Quelle que soit l’opposition des fans et des pilotes à l’idée, tout entrera en vigueur dès le premier Grand Prix de la saison.

La Formule 1 tombera-t-elle à cause de tout cela ?

Nous nous plaignons souvent de la difficulté d’expliquer les règles complexes de la F1 aux débutants, y compris le DRS, les pénalités et maintenant les qualifications à élimination directe.

La F1 ne cesse de se plaindre de disciplines peu attractives. La FOM n’arrêtait pas de se plaindre des mauvais visuels les week-ends de course. Et pour beaucoup de ces trois là, la FOM est contente car ce format que nous allons essayer d’expliquer de manière simple et rapide n’a qu’un seul but, qui est de rendre les qualifications plus photogéniques ! Les qualifications ont subi de nombreux changements au fil du temps.

Du format de deux jours, à la session d’une heure où chacun peut rouler autant qu’il le souhaite, au tour de vol dans une séquence fixe, nous pensons que tout est fait. C’est méconnaître l’imaginaire de la FIA et des équipes qui ont réussi à créer un système de démantèlement particulièrement complexe. Rien n’attire mieux l’attention d’un public que de voir 22 monoplaces se retrouver avec une seule… ou presque.

Alors, voyons ce que nous pouvons attendre des qualifications cette saison.

Voici les matchs qualificatifs que nous prévoient les règles 33 et 35 du règlement sportif !

La première saison

Q1

Le temps total était de 16 minutes, avec 22 joueurs au départ, 7 joueurs ont été éliminés dans cette étape, et 15 joueurs sont passés en Q2. Après les 7 premières minutes, le pilote le plus lent a été éliminé. Le pilote T le plus lent était éliminé toutes les 1 minute 30 secondes jusqu’au bout de 16 minutes.

Q2

Sept pilotes ont été éliminés en 15 minutes, donc Q3 a eu huit pilotes à l’arrivée. Après les 6 premières minutes de cette course, le pilote le plus lent est éliminé. Ensuite, le pilote T le plus lent a été éliminé toutes les 1 minute et 30 secondes jusqu’à la fin des 15 minutes.

Q3

14 minutes pour déterminer la grille et le podium des qualifications. Après les 5 premières minutes, le pilote le plus lent est éliminé. Ensuite, toutes les 1 minute et 30 secondes, éliminez le conducteur avec le T le plus lent à ce moment-là. Les deux pilotes se sont affrontés dans les 1 minute 30 finales.

Les éliminations à la fin de chaque session (Q1, Q2 ou Q3) se font au drapeau à damier. Si chaque pilote part avant le drapeau à damier, il aura le temps de boucler son tour. Par conséquent, lorsque tous les pilotes ont terminé leur dernière tentative, le dernier pilote éliminé est déterminé.

Le système sera modifié en fonction du nombre de participants. S’il y a 24 véhicules, 8 véhicules sont éliminés au premier quart-temps et 8 véhicules au deuxième quart-temps. S’il y a 26 voitures, alors 9 voitures seront supprimées au cours des premier et deuxième trimestres. De même, s’il n’y a que 20 places au départ des qualifications, seuls 6 places seront éliminées par quart-temps. La durée de la réunion sera alors ajustée.

Notez cependant que dans toute session, le pilote n’est pas obligé de rester sur la bonne voie pendant toute la durée de la session. Ils peuvent donc terminer leur temps et retourner aux stands. Si nous voulons être pointilleux, nous pouvons dire que ce nouveau format ne change pas vraiment la façon dont le jeu est joué, à part compliquer le timing. Cela crée juste une tension dramatique et un suspense artificiel pour le public.

Written by Fara

La chute de Johann Zarco en vidéo.

le départ de la course en vidéo