6 clés pour choisir entre ces deux camping-cars vedettes


Zapping Autonews Loisirs Itineo PC 640 SE : le profilé compact français en vidéo

Esthétique : avantage au van

Credit Photo – Autonews

À l’exception de la face avant du porteur Fiat, Ford, Citroën ou Mercedes, du positionnement des baies et du covering sur la carrosserie, les fourgons aménagés ont tendance à se ressembler un peu. Un simple particulier par exemple ne saurait les distinguer. Du côté des vans en revanche, la diversité esthétique est au rendez-vous. Pas de risque de confondre le Mercedes Marco Polo avec le VW California, le Panama ou Nugget, les deux sur Ford Custom avec un Horizon Van ou un bien un modèle Hanroad sur Renault Trafic. Plus discrets et plus compacts, les vans « tapent » dans l’oeil plus facilement.

Autonomie et équipements : avantage au fourgon

Credit Photo – Autonews

À l’image de l’iconique VW California, le van « type » propose ni WC, ni salle d’eau. Il y a bien sûr des exceptions comme le Stylevan Emotion Bélize ou le Font Vendôme Auto Camp XL. Dans un van, la réserve d’eau propre tourne autour de 50 litres et le réfrigérateur affiche de 40 à 60 litres de capacité. Et les combinés chauffage/chauffe-eau sont souvent proposés en option seulement. En revanche, tous les fourgons aménagés proposent à bord, et de série, wc, salle d’eau,  bac à douche, chauffage et eau chaude. Il est fréquent de pouvoir compter sur une réserve de 100 litres d’eau propre et sur un réfrigérateur de 80 l à 120 litres de capacité. Pour des vacances en famille et en toutes saisons, les fourgons gagnent la partie haut la main.

Conduite : avantage au van

Credit Photo – Autonews

Plus ramassés (autour de 5 mètres de long), moins lourds et moins hauts, les vans sont, sans conteste, plus agréables à conduire. Côté sensations et plaisir, Ils sont plus proches d’une grosse berline ou d’un imposant SUV…sans pour autant être aussi agiles. Beaucoup de vans affichent une hauteur autour de deux mètres. Un bon point: sur autoroute la tarification est identique à celle d’une voiture. Ce n’est pas le cas des fourgons qui affichent généralement un bon 2,60 m de haut et un PTAC de 3,5 tonnes contre environ 3 tonnes pour les vans. En ville ou sur petites routes étroites, les vans font aussi la différence. Ils sont à leur aise et se garent presque partout. Normal, ils sont à peine plus longs qu’une berline moyenne !

Vie à bord : avantage au fourgon

Credit Photo – Autonews

Il n’y a pas photo ! Question vie à bord, les fourgons l’emportent en toute logique. La hauteur intérieure est permanente (pas besoin de toit relevable pour cela) et beaucoup de fourgons mesurent entre 6 mètres et 6,40 m de long : la partie habitable est plus généreuse que celle d’un van. Chauffés, isolés de haut en bas, souvent agrémentés d’un couchage arrière permanent, les fourgons ont tous les éléments de confort, ou presque, d’un profilé ou d’un intégral. Certains fourgons comme le Campérêve Magellan 540 Air sont même proposés avec un toit relevable. Avec un gain évident: un toit relevable, cela veut dire davantage de volume intérieur et deux places couchages supplémentaires.

Polyvalence : avantage au van

Credit Photo – Autonews

Pour la polyvalence, le van est imbattable. C’est le seul à pouvoir offrir de 4 à 6 places carte grise, des banquettes montées sur rails, voire des sièges indépendants montés sur rails et amovibles, à l’image du Stylevan Emotion Melbourne sur VW Transporter. Véhicule du quotidien en semaine, agile en ville, il enfile sa « panoplie » de véhicule de loisirs en un rien de temps. Il n’est pas étonnant qu’ils plaisent tant aux urbains férus de sorties en pleine nature le week-end.

Prix d’achat : avantage au fourgon

Credit Photo – Autonews

Des marques comme Carado, Joa Camp, Rimor ou Roadcar proposent clairement des fourgons aménagés pour les « petits budgets »: les véhicules en question sont dotés de tout le nécessaire mais sans le superflu. À titre d’exemple, on peut partir au volant du Rimor Horus 38 en déboursant 51 200 € et 51 900 € pour s’échapper à bord du Joa Camp 54 G. On serait bien en peine de dénicher des vans à ces tarifs-là. Du côté de chez Hanroad par exemple, la grille tarifaire débute à 54 900 € avec le modèle Trek 4 pour se terminer à 60 400 € pour le Trek 5+XL. Il ne faut toutefois pas perdre de vue que par le jeu subtil des packs obligatoires et des options incontournables, les tarifs de départ des fourgons à prix d’appel augmentent un peu !

Pour résumer

Usages, prix, esthétique, autonomie – équipements, conduite, vie à bord ou encore polyvalence : notre journaliste spécialiste du monde du camping-car vous dresse les différences entre le van et le fourgon aménagé afin de choisir le véhicule qui correspondra le mieux à vos besoins.

Elliot O'Van





Source link

Written by Autocloser

Ce motard glisse lors de son entrée sur l’autoroute, il met une énorme pagaille

toutes les nouveautés de la rentrée 2022, ville par ville