Volkswagen Polo GTI, citadine et sportive, une espèce en voie de disparition



Vous avez devant vous un modèle en voie d’extinction ! Eh oui, les petites citadines sportives se font de plus en plus rares, donc quand une nouvelle sort, c’est un petit événement. Surtout quand il s’agit d’une des plus anciennes, vous l’aurez reconnu, on parle bien de la Volkswagen Polo affublée des mythiques lettres GTI !

Pour la petite histoire, à sa sortie en 1979, la plus énervée des Polo s’appelait GT. C’est seulement à partir de 1998 et de sa troisième génération qu’elle deviendra GTI. Un blason réservé aux Volkswagen sportives, mais tout de même vivables au quotidien !

La recette est toujours la même, la polyvalence ! Vous voyez, là je suis à Marseille et je profite de son petit gabarit de citadine polyvalente. Et de son confort grâce à sa suspension pilotée !

Soyons honnêtes, la petite fourmi évolue très peu esthétiquement. Seuls ses phares à l’avant, ses feux et son bouclier à l’arrière ont été revus. Heureusement, le traitement sportif est toujours bien visible avec une suspension rabaissée, une double sortie d’échappement et bien évidemment de nombreuses touches de rouge.

Dans l’habitacle aussi les changements sont discrets : l’instrumentation de bord est désormais numérique, l’écran d’info-divertissement s’agrandit et se modernise, et le volant est repris de sa grande sœur, la Golf. Pour le reste, rien ne change, et surtout pas les références au blason GTI. La tradition est toujours là, avec les motifs à carreaux GTI

La grosse nouveauté, et c’est assez rare pour un restylage, concerne la partie mécanique. Le 4-cylindres 2 litres Turbo gagne un peu de puissance supplémentaire pour atteindre 207 chevaux. Et la boîte double embrayage offre désormais 7 rapports.  De quoi la rendre plus sauvage ? Direction le circuit du Grand Sambuc dans les Bouches-du-Rhône pour en juger !

Chez Volkswagen, on aime faire des GTI hyper efficaces ! Et je peux vous dire que cette Polo respecte parfaitement la tradition. La voiture est posée sur des rails, elle est hyper efficace. Très peu de sous virage, pas de prise de roulis mais pour le coup pas trop de fun non plus, c’est la contrepartie. Et c’est l’ADN Allemand, de la sportivité mais du sérieux !

Du sérieux côté performances aussi puisque la Polo GTI abat le 0 à 100 km/h en 6 secondes 5 pour une vitesse maximale de 240 km/h tout de même !

Si je devais changer quelque chose sur cette voiture, ce serait sa boîte parce qu’elle est très intrusive. Même en mode manuel, elle passe les rapports toute seule. C’est un peu frustrant d’autant qu’elle chante bien et que donc on aimerait bien la faire gueuler un peu plus

ADN GTI respecté pour la nouvelle Volkswagen Polo. Plus polyvalente que radicale, la citadine sportive assume son côté sérieux comme depuis ses débuts. Une fibre germanique qui a un prix très salé, 36 000 € pour notre modèle d’essai suréquipé, options et malus de 2 200 € compris. Chère, très la Polo GTI donc, pas sûre qu’à ce tarif et avec des normes antipollution de plus en plus drastiques, elle ne survive longtemps.



Source link

Written by Autocloser

nos chiffres exclusifs pour faire le bon choix

plus intéressante que la Mégane électrique haut de gamme ?