Le Nouveau Kia Niro électrique va-t-il plus loin que l’ancien ? On a vérifié


Référent chez les SUV urbains en matière d’autonomie, le Kia Niro électrique a-t-il progressé à l’occasion du passage à la seconde génération ? Verdict avec nos mesures indépendantes.

A sa sortie en 2019, le Kia e-Niro a tout de suite mis un bon coup de pied dans la fourmilière de la voiture électrique. A l’époque, peu de SUV urbains font confiance aux électrons. Le Niro, lui, sans oublier de proposer une version hybride et hybride rechargeable en même temps, y croit. Non sans succès, puisque les autonomies offertes par ce coréen sont tout de suite très convaincantes. Selon notre exigeant protocole de mesures indépendantes, le e-Niro frôle les 450 km en ville avec une seule charge. Mieux, il dépasse les 350 km sur route. De quoi en faire un excellent compagnon au quotidien et repousser la crainte de la panne, plus élevées à sa sortie qu’à présent.

Des autonomies qui stagnent pour le nouveau Kia Niro électrique

Mais depuis, les adversaires du coréen se sont multipliés et la seconde génération du Niro, présentée cette année, doit désormais batailler plus dure pour s’en sortir. S’agissant de la variante électrique, l’autonomie reste donc l’argument d’autorité. Et le e-Niro de confirmer sa supériorité dans la catégorie. En effet, à l’issue d’une nouvelle batterie de tests mesurés, le SUV Kia affiche toujours d’excellents résultats. Il peut en effet parcourir 443 km en ville, 367 km sur route et 251 km sur autoroute. Dans l’absolu, les progrès sont infimes par rapport à l’ancienne génération, voire inexistant si l’on tient compte d’une naturelle marge d’erreur due aux conditions de mesure. Mais tout s’explique par le fait que l’accumulateur de 64 kWh n’a pas été changé, ni même le moteur de 204 ch. Tout juste Kia annonce-t-il avoir optimisé la gestion de l’énergie au moment de la recharge…

A lire aussi : notre essai du nouveau Kia Niro

Si l’on peut donc être déçu que le nouveau e-Niro n’ait pas progressé en matière d’autonomie, il faut toutefois constater qu’il reste au-dessus de la concurrence. Hormis son frangin e-Soul ou son cousin technique Kona Electric, aucun SUV urbain ne fait mieux que lui ! pour trouver mieux, il faut éventuellement basculer sur une VW ID.3 en version 77 kWh, mais le prix approche alors les 50 000 € alors que le coréen reste sous la barre des 45 000 €.

Le nouveau Kia Niro se montre confortable.
Le nouveau Kia Niro se montre confortable.© Kia

Les autonomies vérifiées du nouveau Kia e-Niro face à la concurrence

Modèle Capacité batterie Autonomie ville Autonomie route Autonomie autoroute
ModèleKia e-Niro 2022 Capacité batterie64 kWh Autonomie ville443 km Autonomie route367 km Autonomie autoroute251 km
ModèleKia e-Niro 2019 Capacité batterie64 kWh Autonomie ville448 km Autonomie route359 km Autonomie autoroute244 km
ModèleRenault Mégane électrique Capacité batterie60 kWh Autonomie ville356 km Autonomie route342 km Autonomie autoroute245 km
ModèleVolkswagen ID.3 Capacité batterie58 kWh Autonomie ville335 km Autonomie route283 km Autonomie autoroute220 km

Comparez les vraies autonomies des meilleures voitures électriques d’après notre cycle de mesures normalisé. Capacité de batterie, consommation, autonomie, on vous dit tout !

Publié le 15/09/2022 Mis à jour le 15/09/2022





Source link

Written by Autocloser

Citroën C5 X, elle fait son cinéma

Aussi puissant soit-il, ce pick-up est coincé à cause de sa boule d’attelage