Dacia Jogger GPL & hybride – essais, avis, prix, finitions et motorisations du break familial

[ad_1]

Présentation

Premier fournisseur de technologies pour Dacia, Renault s’apprête maintenant à lui apporter son récent système hybride E-Tech. Premier modèle à en profiter, le Jogger. Un break compact surélevé de 4,55 m de long, reposant sur la plate-forme CMF-B de la Clio ou de la Dacia Sandero. La partie avant est d’ailleurs identique à celle de cette dernière, dans sa version Stepway. Rallongé de 45 cm, il conserve une garde au sol importante de 20 cm. Son empattement atteint 2,90 m, améliorant l’habitabilité aux trois rangs. Car le Jogger peut être choisi en configurations cinq ou sept places. Chaque rangée est surélevée par rapport à celle qui la précède. Les deux sièges individuels du fond peuvent se plier vers l’avant et s’extraire du coffre.

Depuis 2022, le Jogger reçoit le nouveau logo blanc “Dacia Link” qui rafraîchit la présentation de l’ensemble de la gamme, ainsi que la nouvelle inscription de la marque, en blanc également, sur le hayon. Cela s’accompagne de l’ajout de la teinte “Lichen Kaki” dans la palette de couleurs. Les inserts décoratifs gris foncé sur les coques de rétroviseurs ou les barres de toit complètent cette nouvelle présentation.

Les motorisations alternatives

Depuis sa sortie, outre le bloc essence, le Jogger profitait de sa motorisation à bicarburation essence + GPL. Un moteur 3 cylindres 1.0 de 100 chevaux doté de deux réservoirs. 50 litres pour l’essence et 40 litres pour le GPL, à la place de la roue de secours. Une solution économique dont bénéficie toute la gamme Dacia disponible en thermique, permettant à la fois d’accéder à un tarif avantageux à la pompe pour la partie gaz mais aussi d’un cumul d’autonomies, annoncée au total sur le Jogger à 1 000 km.

À cela s’ajoute une alternative hybride inédite pour la marque roumaine. En 2023, le break se dote de la mécanique introduite par Renault, notamment sur sa Clio, associant un 4 cylindres atmosphérique 1.6 essence à un moteur électrique principal ainsi qu’un plus petit dont le rôle est de contrôler le bloc thermique et d’en récupérer l’énergie pour alimenter la batterie. Cette batterie présente une capacité de 1,2 kWh. La puissance totale s’élève à 140 chevaux. Son fonctionnement particulier emploie une boîte particulière dite “multimodes”, puisque changeant de rapports sans embrayage par diverses associations d’engrenages liés par des crabots et démarrant uniquement sur le mode électrique. Pour le conducteur, il s’agit d’une simple boîte automatique sur laquelle il ne peut agir. L’occasion de se passer de levier mécanique, seul type de transmission proposé jusqu’ici sur le Jogger et de diminuer les consommations grâce à l’apport électrique.

L’intérieur

L’habitabilité est optimisée par la disposition en escalier des trois rangées de sièges pour que tous les passagers puissent voir la route et qu’ils disposent d’un minimum d’espace pour les jambes. La version cinq places affiche 708 litres de volume de coffre. La version 7 places fait tomber ce chiffre à 160 litres mais il est possible de replier la troisième rangée en avant pour obtenir 565 litres. En les retirant complètement, il passe à 696 litres. Sans compter l’utilisation des barres de toit modulables, passant d’une position longitudinale à une position transversale à l’aide d’un seul outil, fourni.

On retrouve la planche de bord de la Sandero avec son habillage en tissu et sa tablette tactile de 8 pouces compatible avec Android Auto et Apple CarPlay. Le niveau d’équipement le plus élevé adopte une dotation dans laquelle on trouve plus que l’essentiel, aussi bien en termes d’agrément que de présentation. Caméra de recul, avertisseur d’angles morts, vitres arrière surteintées, climatisation automatique, allumage automatique des essuie-glaces et des projecteurs.

Les prix

Le premier prix du Jogger correspond à la version GPL, en finition Essential, à partir de 16 990 €. La finition la plus onéreuse Extrême + est affichée à 21 100 € avec cette même motorisation et toujours avec cinq places. Il faut ajouter entre 200 € et 910 € selon la finition pour passer au bloc essence de 110 ch. Avec sept places à bord, les tarifs sont compris entre 18 800 € et 22 200 €. Les tarifs pour la motorisation hybride ne sont à l’heure actuelle pas connus.

Les chiffres

Le Dacia Jogger rallonge la citadine Sandero pour en faire un break compact, surélevé qui plus est. Un segment très peu garni. Ses tarifs attractifs et ses sept places le placent même sans réelle concurrence mais pouvant intéresser aussi bien la clientèle des ludospaces que celle de breaks plus conventionnels.

  • Puissance : entre 100 et 140 chevaux
  • Longueur : 4,55 mètres
  • Poids : 1 262 kilos
  • Volume du coffre : entre 160 et 1 819 litres
  • Prix : à partir de 16 990 €



[ad_2]

Source link

Written by Autocloser

Le Toyota RAV4 – Emission TURBO du 11/12/2022

Fiat Millecento, et si la 500 mettait les bouchées doubles pour affronter la Golf ?