Voici la citadine électrique de Volkswagen attendue pour 2025

[ad_1]

Il y a trois ans Volkswagen présentait l’ID.3 arguant qu’elle inaugurait une nouvelle ère pour la marque et qu’elle serait aussi emblématique que le furent, à leurs époques respectives, les Coccinelles et Golf. La berline compacte branchée n’a, pour l’instant, pas connu un aussi franc succès que ses charismatiques devancières et n’a pas encore laissé sa trace dans l’histoire.

Bis repetita en mieux que le le Volkswagen ID.3 ?

La Volkswagen ID.2all reprend des lignes de citadines traditionnelle mais avec des proportions hautes d'un véhicule électrique, c'est atypique vu en "vrai".
La Volkswagen ID.2all reprend des lignes de citadines traditionnelle mais avec des proportions hautes d’un véhicule électrique, c’est atypique vu en “vrai”.© Didier RIC

Aujourd’hui, avec le concept car Volkswagen ID.2all, le discours est resté le même. Les « cox » et golf demeurent, encore et toujours, les références, difficile de trouver plus légitimes inspiratrices dans le panthéon Volkswagen ? Quoiqu’il en soit, ce prototype dont le patronyme insiste sur une mobilité pour tous donnera naissance, à l’horizon 2025, à une citadine purement électrique longue de 4,05 m s’intercalant entre la Polo et la Golf.

D’ores et déjà promise avec un prix d’appel à moins de 25 000 €, elle s’annonce comme la rivale de la future Renault 5 E-Tech électrique de 2024 mais aussi de sa déclinaison Alpine. Et pas seulement parce qu’elle est bleue ! Nous y reviendrons.

Une Volkswagen ID joviale et souriante ?

Longue de 4,05 m la Volkswagen ID.2all sera facturée moins de 25 000 €.
Longue de 4,05 m la Volkswagen ID.2all sera facturée moins de 25 000 €.© DR

Sous l’impulsion d’Andrea Mindt, le nouveau directeur du design de la marque, le concept car Volkswagen ID.2all annonce un changement de cap du style. Gonflé, le montant C s’inspire de celui de la Golf, mais la nouveauté, c’est l’absence d’épaulement sur le côté de caisse. Ceci permet un flanc totalement linéaire ce qui est plutôt inhabituel. Mais dans les faits, l’auto arbore des lignes très tendues selon un registre formel géométrique typique de la marque. Tandis qu’un visage voulu souriant et sympathique caractérise l’auto qui, dixit le responsable du style de la marque, « n’aurait aucun mal à être déclinée sous la forme d’un modèle sportif ».

La Cupra Urban Rebel concept annonce une citadine électrique des plus tonique.
La Cupra Urban Rebel concept annonce une citadine électrique des plus tonique.© Cupra

Cela est d’autant plus vrai que cela a déjà été fait. En effet, la Volkswagen ID.2all procède de la même base technique que la Cupra Urban Rebel dont les deux moutures – la première radicale, à l’automne 2021 au salon de Munich puis, la seconde un peu assagie, à l’été 2022 sur les terres de la marque – ont donné le ton. Retenons qu’une future Volkswagen ID.2 GTX ou GTI, c’est selon l’évolution de l’appellation, est déjà dans les cartons. Histoire d’installer l’image de l’auto faire rêver la clientèle à une prochaine bombinette rappelant que c’est bel et bien VW l’inventeur du label GTI.

Comparez les vraies autonomies des meilleures voitures électriques d’après notre cycle de mesures normalisé. Capacité de batterie, consommation, autonomie, on vous dit tout !

La première électrique “traction” de Volkswagen

Conçue sur la plateforme technique MEB Entry du groupe VW, l'ID.2all concept inaugure une implantation mécanique à l'avant.
Conçue sur la plateforme technique MEB Entry du groupe VW, l’ID.2all concept inaugure une implantation mécanique à l’avant.© DR

Reposant sur la toute dernière évolution de plateforme technique MEB, baptisée MEB Entry, la Volkswagen ID.2all inaugure une architecture traction. Jusqu’alors toutes les « électriques » de la gamme (ID.3, ID.4, ID.5 et ID.Buzz )et par extension du groupe VW n’étaient que des propulsions.

Un changement radical qui permet de réduire encore plus le format de l’auto tout en préservant autant l’espace habitable que le volume de coffre. Ce dernier s’établi à 490 litres (soit 110 litres de mieux que celui d’une Volkswagen Golf) en 5 places sous tablette. La longueur de chargement lorsque la banquette arrière 40/60 est rabattue de 2,20 m (soit 20 cm plus que pour une Volkswagen Golf SW) avec dans cette configuration une capacité d’emport de 1 330 litres.

Plus puissante que la future Alpine 5 !

L'Alpine 5 bénéficiera de l'électromoteur de la Renault Mégane E-Tech de 220 ch.
L’Alpine 5 bénéficiera de l’électromoteur de la Renault Mégane E-Tech de 220 ch.© Didier RIC

Sous le capot avant donc, n’en déplaise à la coccinelle dont la Volkswagen ID.2all est censée s’inspirer (on ne voit pas bien à quel endroit), une machine électrique de 166 kW soit l’équivalent de 226 ch est alimenté par une batterie d’une capacité brute de 56 kWh. Une mécanique qui permet de tenir la comparaison avec la future Alpine 5 citée plus haut.

Le constructeur indique une autonomie de 450 km selon le cycle d’homologation WLTP. Et le plein, de 5 à 80 %, de la batterie pourra être réalisé en moins de 20 minutes. La vitesse de pointe est limitée à 160 km/h tandis que le 0 à 100 km/h est réalisé en 7 secondes.

Qualité perçue et ergonomie revalorisées

La planche de bord de l'ID.2all est de facture très classique avec un soupçon de sportivité.
La planche de bord de l’ID.2all est de facture très classique avec un soupçon de sportivité.© DR

A bord, la Volkswagen ID.2all promet l’espace intérieur d’une Golf, avec un empattement de 2,60 m soit 3 cm de moins que celui de la compacte thermique, dans un « extérieur » de Polo (4,05 m ). Mais au-delà de l’habitabilité, c’est sur la qualité des matériaux, la présentation et surtout l’ergonomie que sera jugée cette future Volkswagen ID.2. Les erreurs commises par le Volkswagen ID.3 avant son restylage ont été corrigées par cette dernière et tous les futurs modèles électrique, ils seront une dizaine à venir d’ici 2026 ont dixit Volkswagen bien compris la leçon.

Fini l’ère du tout tactile ! La marque se permet d’insister sur la molette rotative qui réduit ou augmente le volume du système multimédia, une sacré révolution… De même le volant multifonction recèle uniquement deux molettes rotatives bien à portée de pouces. Fini aussi l’instrumentation mini riquiqui derrière le volant, la Volkswagen ID.2all voit doublement plus grand par le biais d’une dalle de 10,9 pouces. L’écran tactile propose quant à lui une diagonale de 12,9 pouces surplombant un bloc de climatisation revu en profondeur.



[ad_2]

Source link

Written by Autocloser

Cet automobiliste n’a pas compris le principe du rond-point, ça met une sacrée pagaille

les résultats des essais libres 1