Cybertruck, le pick-up de Tesla est enfin là !

[ad_1]

C’est l’évènement automobile le plus commenté de ces dernières années, 4 ans après avoir dévoilé son pickup de l’espace, Tesla vient enfin de livrer ses premiers exemplaires au cours d’une cérémonie dans le plus pur style du constructeur californien ! L’occasion d’en apprendre plus sur l’auto la plus surprenante du marché et probablement celle qui divise le plus ! Alors déception ou coup de cœur pour les 2 millions de fans qui l’ont pré-reservé depuis des années ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur le Tesla Cybertruck !

Nous sommes en 2019, coup de tonnerre, Elon Musk le sulfureux patron de Tesla présente le prototype du Cybertruck, le premier pickup de la marque, et son design sorti tout droit d’un film de scence fiction a littéralement scotché tous le monde, en bien comme en mal ! Outre son design très clivant, comme toujours Tesla annonçais des caractéristique totalement innovantes, en particulier sa carrosserie en acier inoxydable à l’épreuve des balles et ses vitres ultra résistantes… Mais lors de la démonstration par Franz Von Holzen, le designer vedette de Tesla, tout ne se passera pas comme prévu.. !

Une séquence qui deviendra viral sur les réseaux, mais qui n’empêchera pas l’engouement du public pour le Cybertruck puisque près de 2 millions d’enthousiastes déposeront une réservation. Mais elle était surtout prémonitoire puisque de l’avis même d’Elon Musk, le développement du tesla pickup et de sa carrosserie unique a été un véritable cauchemar occasionnant un retard de plusieurs années.

Mais depuis quelques jours le suspense a pris fin et lors de cette cérémonie de remise des clefs aux propriétaires des 12 premiers Cybertruck sorties des chaînes, on a pu enfin découvrir la version de série et contre toute attente elle est quasi identique au prototype d’il y a 4 ans ! Malgré les casse-tête de production Elon Musk a tenu bon et le Cybertruck propose cette fameuse carrosserie en acier inoxydable qui pose beaucoup de question sur sa durabilité et sa réparabilité mais qui, c’est absolument incroyable, résiste bien aux balles… Preuve à l’appui !

Evidemment Franz et Elon on tenu à effacer l’epic fail d’il y a 4ans et on refait avec succès le test des vitres, mais ils ont usé d’une petite supercherie, ce n’est plus une boule en acier mais une balle de baseball, beaucoup moins dure… CQFD ! Mais la séquence qui a marqué les esprits et illustres les performances incroyables de la version ultra sportive, la Cyberbeast : Tesla l’a confronté à une Porsche 911 lors d’un test d’accélération, le Cybertruck accélère plus fort que la Porsche… Mais en remorquant une Porsche identique, gageons qu’à Stuttgart on a du avaler de travers !!!

Pareil pour l’épreuve de tractage qui est un élément important pour un pickup, avec un test  standard aux USA, le Cybertruck tire la remorque de 18 tonnes avec le lest qui se déplace vers l’avant bien plus loin que le Ford F150 électrique, le Rivian RT 1 et même 88m de plus que le Ford F150 essence qui fait pourtant référence aux Etats-unis. Une capacité mise en lumière quand le Cybertruck remorque un booster Raptor des fusées de Space X, l’autre entreprise que possède Elon Musk.

Rajoutons que le Cybertruck peut emporter jusqu’à 1 tonne 1 de charge dans sa benne. Et cela reste une vraie Tesla avec un frunk, un coffre avant, qui peut faire office de banc aussi, le couvre benne électrique qui supporte le poids d’un homme, des boutons tactile pour ouvrir les porte à la place des poignées traditionnelles, et l’interieur ultra épurée devenu standard sur les Tesla, mais qui offre un écran de 18,7 pouces encore plus grand que celui de la Model S et qui s’accompagne d’une nouvelle version de l’interface toujours plus spectaculaire et pratique, accompagné par un nouvel écran – plus grand également – au places arrières…

Seul bémol, l’autonomie un peu en retrait des autres modèles de la marque, somme toute logique vu le poids, le gabarit et le design de l’engin. En revanche, première Tesla équipée d’une batterie en 800 volts, le Cybertruck se rechargera beaucoup plus rapidement que les autres modèles du constructeur. Autre déception, en 4 ans le Cybertruck à subit l’inflation de 60 990 $ pour la version de base à 100 000 $ pour le Cyberbeast, dans les prix du marché mais bien plus haut que ce qu’Elon Musk avait promis en 2019.

Alors qu’on adore ou qu’on déteste ce Cybertruck, Tesla a réussi une nouvelle fois à donner un grand coup de pied dans un monde de l’automobile plutôt conservateur, mais il faudra être américain pour profiter de cet OVNI roulant car Tesla France ne fait aucune annonce sur une éventuelle commercialisation du Cybertruck dans l’hexagone…

 

[ad_2]

Source link

Written by Autocloser

Plus de bonus écologique pour le SUV électrique de Honda, le constructeur propose une remise commerciale sur une période limitée

Bentley a aussi droit à son utilitaire avec un Volkswagen ID. Buzz un peu spécial