on craque et sûr que vous aussi !

[ad_1]

C’est un feuilleton qui aura duré plus de 3 ans. Non pas en raison d’une quelconque fainéantise, mais bien d’un plan savamment étudié par Renault pour faire monter la mayonnaise comme rarement autour de cette R5 des temps modernes. Car en coulisse, il ne s’est pas passé très longtemps entre les premiers tours de roues sur scène du show-car et la décision de Luca De Meo de faire entrer en production ce revival. A dire vrai, la Renault 5 “restomod” était déjà dans les cartons avant que le dirigeant italien ne devienne le boss de la marque. Mais lui, l’artisan de la Fiat 500 de 2007, a tout de suite embarqué dans l’aventure, convaincu qu’il fallait “reconnecter Renault aux Français”. Trois ans plus tard, voilà enfin cette R5 E-Tech electric de série sous nos yeux !

Une silhouette trapue pour la R5 électrique

Présentation de la Renault 5 électrique : on craque et sûr que vous aussi !
Présentation de la Renault 5 électrique : on craque et sûr que vous aussi !© Alex Krassovsky

Comme annoncé, elle ressemble à 95 % au concept de 2021. On retrouve donc avec grand plaisir cette citadine de 3,96 m de long, 1,77 m de large et 1,50 m de haut. Porte-à-faux courts, roues de 18 pouces (de série) affleurantes à des ailes bien gonflées cerclées de passages de roues en plastique brut ou laqué (selon finition), cette R5 de 2024 respire le punch, bien aidée par des coloris flashy. Ce jaune pailleté que vous découvrez sera en effet une couleur de série, tout comme un vert pétant, en plus d’un bleu, d’un blanc et d’un noir plus discrets pour les moins excentriques. Bien que le concept R5 ait été montré de nombreuses fois, approcher la version de série donne toujours la banane.

La nouvelle Renault 5 électrique mesure 3,96 m de long.
La nouvelle Renault 5 électrique mesure 3,96 m de long.© Alex Krassovsky

D’autant que les détails sont nombreux autour de la carrosserie. Ainsi les projecteurs full LED reprennent le motif carré vu sur le showcar et intègrent un petit drapeau français, rappelant que cette R5 est faite en France, à Douai. De profil, les bas de caisse teints et le liseré rouge égaient aussi la silhouette. Il faut toutefois noter que le bi-ton de ces versions de présentation ne sera pas de série sur les versions d’entrée de gamme. A l’arrière, la signature lumineuse très travaillée apporte aussi du dynamisme et l’on retrouve le chiffre 5 bien mis en évidence sur la droite du capot de coffre.

Projecteurs full LED de série pour la nouvelle Renault 5 électrique.
Projecteurs full LED de série pour la nouvelle Renault 5 électrique.© Alex Krassovsky

Un intérieur au top pour la nouvelle Renault 5 électrique

Intérieur de la nouvelle Renault 5 électrique.
Intérieur de la nouvelle Renault 5 électrique.© Alex Krassovsky

A peine a-t-on fini de saluer le coup de crayon de designer Renault que l’on découvre avec entrain l’intérieur de cette nouvelle Renault 5, resté secret jusqu’à aujourd’hui. Premier constat, il diffère totalement des Mégane E-Tech et Scénic E-Tech, les autres armes de Renault pour son offensive électrique. Oubliez la double dalle en L, place à deux écrans juxtaposés en horizontal, chacun mesurant 10 pouces (7 pouces pour l’ordinateur de bord face conducteur en série). Graphisme et positionnement sont différents mais l’on s’y fait vite, d’autant que le multimédia signé Google facilite l’usage. Comme à son habitude, Renault a souhaité conserver des commandes physiques pour la ventilation et quelques éléments de sécurité. Excellente idée.

Deux écrans de 10 pouces composent le multimédia de la nouvelle Renault 5 électrique.
Deux écrans de 10 pouces composent le multimédia de la nouvelle Renault 5 électrique.© Alex Krassovsky

Mention spéciale à l’atmosphère générale qui se dégage de cet habitacle, notamment en raison de la planche de bord “matelassée” face au passager ou encore du textile de couleur qui habille les contreporte. Lequel change selon les finitions. Chaleureux et original, cet intérieur propose aussi l’essentiel côté rangement avec une console centrale accueillante, alors que la position de conduite s’avère meilleure que dans la Zoé, même si quelques réglages manquent pour être à son aise lorsqu’on est grand.

Peu de place sur la banquette de la Renault 5 électrique.
Peu de place sur la banquette de la Renault 5 électrique.© Alex Krassovsky

Derrière, on est moins à la fête, avec un espace aux jambes franchement limité, malgré un empattement pas si inconfortable de 2,54 m. Ce manque de place est aussi accentué par l’impossibilité de mettre ses pieds sous les sièges devant et un plancher haut (batteries obligent) qui impose de plier beaucoup les jambes pour les adultes. Autant dire que cette banquette est réservée aux enfants. A l’inverse, le coffre affiche une contenance acceptable.

Deux batteries et trois moteurs

La nouvelle Renault 5 électrique affiche une silhouette compacte.
La nouvelle Renault 5 électrique affiche une silhouette compacte.© Alex Krassovsky

Si elle soigne sa présentation, la nouvelle Renault 5 électrique n’oublie pas la partie technique. Construite sur une plate-forme CMF-B/EV partagée avec les Clio et Captur, elle loge dans son plancher deux batteries au choix : 40 kWh ou 52 kWh. La plus petite est compatible avec deux puissances mécaniques : 95 ou 120 ch, alors que le “gros” accumulateur est forcément associé avec le moteur de 150 ch. La “pile” de 40 kWh promet jusqu’à 300 km d’autonomie sur le cycle WLTP, comptez 100 km de plus pour la 52 kWh, mais nous vérifierons cela en temps voulu sur notre base de Montlhéry. De série, la R5 embarque un chargeur en courant alternatif 11 kW tandis qu’en courant continu, la française pourra accepter entre 80 et 100 kW pour recharger plus rapidement sur autoroute. A domicile, compter quand même une quinzaine d’heure pour recharger sur une prise domestique.

Des prix encore inconnus

La nouvelle Renault 5 électrique est promise à un beau succès.
La nouvelle Renault 5 électrique est promise à un beau succès.© Alex Krassovsky

Reste à connaitre les prix détaillés de cette nouvelle R5 que Renault promet sous les 25 000 € pour le modèle d’entrée de gamme avec la batterie de 40 kWh. A cela, déduisez les 4 000 € accordés pour tout achat d’une voiture électrique neuve, à moins que vos revenus ne vous permettent d’accéder au super bonus de 7 000 €. Avant sa commercialisation à l’automne, il nous faudra aussi prendre le volant de cette nouvelle Renault 5 pour confirmer nos premières bonnes impressions à l’issue de test du prototype il y a quelques mois. Définitivement, les augures semblent clairs pour cette renaissance de la R5 qui, pour l’instant, ne fait pas beaucoup de fausse note.

La position de conduite de la nouvelle Renault 5 électrique est meilleure que celle de la Zoé.
La position de conduite de la nouvelle Renault 5 électrique est meilleure que celle de la Zoé.© Alex Krassovsky
Jante de 18 pouces minimum sur la nouvelle Renault 5 électrique.
Jante de 18 pouces minimum sur la nouvelle Renault 5 électrique.© Alex Krassovsky
On est fan de La nouvelle Renault 5 électrique.
On est fan de La nouvelle Renault 5 électrique.© Alex Krassovsky



[ad_2]

Source link

Written by Autocloser

Les carburants de synthèse, une solution pour le monde de demain ?

les photos de la nouvelle voiture sans permis révélée au Salon de Genève 2024